Actualités

19 mars 2010 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Ganimat Zahidov enfin libre


Reporters sans frontières se réjouit de la libération, sur décret présidentiel, de Ganimat Zahidov, rédacteur en chef du quotidien d'opposition Azadlig, le 11 mars 2010 Tout juste sorti de l'hôpital de la colonie 17 où il était détenu, le journaliste a déclaré : " Je voudrais remercier toutes les personnes qui ont contribué à ma libération. J'ai droit à la liberté." Malgré des signes de faiblesse, il a également assuré être en bonne santé, sans donner plus de détails sur les conditions de sa détention. Ganimat Zahidov, lauréat du Prix Reporters sans frontières (section Autriche) en 2009, a affirmé qu'il prévoyait de reprendre son travail de journaliste à la tête de la rédaction d'Azadlig, une fois qu'il aura repris des forces. Il maintient être innocent des charges retenues contre lui. Il affirme que la détention ne l'a pas brisé et qu'il continuera à se battre pour sa liberté et ses idées. Le journaliste avait été arrêté en novembre 2007 puis condamné, le 13 mai 2008, à quatre ans de prison pour "hooliganisme aggravé" (article 127.2.3 du code pénal), suite à divers articles dirigés contre le gouvernement. Reporters sans frontières se félicite de cette libération anticipée et appelle le gouvernement à casser le jugement qui a donné lieu à sa condamnation. L'organisation réclame également la libération d'Eynulla Fatullayev, rédacteur en chef et fondateur des principaux quotidiens d’opposition Realny Azerbaijan et Gundelik Azerbaïdjan, condamné le 16 janvier 2008 à huit ans et demi d’emprisonnement. Des menaces de mort ont été dirigées à l'encontre de la famille du journaliste toujours en détention. Reporters sans frontières reste vigilante sur la situation de la presse dans le pays. Le 17 mars, de nombreux rédacteurs ont été convoqués par le ministère de la Sécurité nationale, puis interrogés pendant plusieurs heures, à cause de leur publication sur la condamnation d'Eynulla Fatullayev. Le ministère continue de faire pression pour qu'ils cessent de relayer son opinion. Ce journaliste, désormais unique journaliste azéri emprisonné, avait publié des informations selon lesquelles le ministère de la Sécurité nationale serait à l'origine de l'assassinat d'Elmar Huseynov en mars 2005. Ganimat Zahidov a reçu le Prix RSF Autriche en 2009.