Actualités

23 février 2018

ETATS-UNIS - Fausses informations sur la fusillade en Floride : RSF dénonce les internautes qui tentent de décrédibiliser les médias

Reporters sans frontières (RSF) s'inquiète de la récente tendance de certains internautes à se faire passer pour des journalistes et des organes de presse sur les réseaux sociaux pour véhiculer de fausses informations. Ces faits sont survenus après une fusillade la semaine dernière dans un lycée de Parkland, en Floride, au cours de laquelle 17 personnes ont été tuées.

Alex Harris, une reporter du Miami Herald, a été la cible d’une imposture alors qu’elle couvrait la fusillade, le 14 février. Un faux compte ayant usurpé son identité a publié deux tweets dans lesquels des requêtes inappropriées et choquantes étaient adressées à des survivants de l’attaque. L’identité de l’utilisateur de ce compte est inconnue et les tweets ont depuis été supprimés.




Dans une interview accordée le lendemain à BuzzFeed, Alex Harris a déclaré : “J’ai reçu des milliers de messages horribles en public et en privé. C’était des commentaires racistes, sexistes et des menaces de mort explicites. Je n’avais jamais rien connu de tel”. La journaliste a également expliqué que des internautes réagissaient à tous les messages qu’elle envoyait à de potentielles sources sur Twitter en commentant : ‘Ne lui parle pas, elle est raciste”. “Ca devenait de pire en pire”, a-t-elle ajouté.


Alex Harris affirme que des sources potentielles ont refusé de répondre à ses questions en raison des tweets publiés par le faux compte. “Je pense que ces tweets ont clairement eu un impact sur les personnes que j’ai contactées”, a-t-elle déclaré.


De fausses informations sur la fusillade ont par ailleurs été relayées par un autre utilisateur anonyme de Twitter sur le compte “MAGA PILL”. Ce compte a partagé la capture d’écran d’un article, vraisemblablement publié par BuzzFeed, intitulé “Pourquoi nous devons plus que jamais retirer les armes à feu des mains des Blancs” et dont l’auteur était un certain Richie Horowitz. Il a par la suite été démontré que la capture d’écran était fausse. L’article publié par BuzzFeed était en réalité titré “Au moins 17 morts lors d’une fusillade dans une école en Floride” et avait été écrit par le reporter Salvador Hernandez. Ce dernier a partagé la capture d’écran du faux article, laquelle a depuis été supprimée.



Donald Trump avait déjà retweeté du contenu partagé par le compte MAGA PILL en novembre 2017.


Lorsque, en plein coeur d’une actualité majeure, une information affirme à tort qu’un journaliste ou un organe de presse se conduit de façon malhonnête et biaisée, la crédibilité des médias est mise en péril et leur capacité à couvrir l’événement s’en trouve menacée”, a déclaré Margaux Ewen, directrice du bureau Amérique du Nord de RSF. “Cette méthode instille le doute chez les lecteurs ainsi que chez les sources potentielles et peut même entacher la couverture médiatique qui est faite de l’événement. Ce genre de phénomène risque de compromettre la crédibilité de la presse dans sa couverture de futurs évènements d’ampleur, notamment les élections de mi-mandat, or le rôle de la presse est essentiel pour informer le peuple américain.”


Les Etats-Unis ont perdu en un an deux places au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF et se situent désormais à la 43e place.