Actualités

29 janvier 2015 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Cinq ans de prison pour rien


Le journaliste Seymour Khazi (Khaziev), du quotidien d’opposition Azadlig, a été condamné à cinq ans de prison pour “hooliganisme aggravé” à l’issue d’une parodie de procès.
Seymour Khazi est une plume connue du quotidien d’opposition Azadlig, et l’un des présentateurs de l’émission “Azerbaycan Saati”, très critique envers le pouvoir. Dernière victime en date de la campagne de répression menée par les autorités depuis l’été 2014, il a été condamné, le 29 janvier 2015, à cinq ans de prison pour “hooliganisme aggravé”. Il a déjà passé cinq mois en détention provisoire. Reporters sans frontières est profondément choquée par l'absurdité de ce verdict et ses conséquences tragiques. Le journaliste avait été arrêté le 29 août 2014, après s’être défendu contre l’agression d’un homme qui lui était inconnu, Maherram Hasanov. Face au concert de protestations, ce dernier avait été appréhendé cinq jours plus tard et mis en examen à son tour pour “hooliganisme”. Malgré la faiblesse du dossier, l’enquête s’est poursuivie par un procès au pénal, marqué par de multiples vices de procédures. Le procureur a requis six ans de réclusion pour le journaliste et neuf mois pour son agresseur, finalement condamné à six mois d’emprisonnement. Seymour Khazi n’a eu de cesse de dénoncer les motivations politiques de son procès, fabriqué de toutes pièces. Avant l’annonce du verdict, il a accusé le président Ilham Alyev, et le chef de l’administration Ramiz Mehdyev, d’avoir ordonné son arrestation. Une vague de répression sans précédent s’abat sur les dernières voix critiques de la société civile azerbaidjanaise depuis l’été 2014. Le 19 janvier 2014, Seymour Khazi rendait hommage à la figure de proue du journalisme indépendant dans le pays, Khadija Ismaïlova, placée en détention provisoire depuis le 5 décembre 2014 à quelques mètres de sa cellule. Pour plus d’information, lire les précédents communiqués de RSF à ce sujet : - RSF dénonce l’emprisonnement d’un journaliste d’opposition - Imprisoned journalist pays tribute to colleague held in the same jail (Photo : Radio Azadlig)