Actualités

14 mars 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Charte sur la sécurité des journalistes en zones de conflit


RSF propose aux médias d'adopter une charte destinée à prévenir, ou du moins limiter, les risques encourus par les reporters de guerre en zones de conflit ou de tension.
Reporters sans frontières publie une charte sur la sécurité des journalistes en zones de conflit ou de tension, destinée à prévenir, ou du moins limiter, les risques encourus par les reporters de guerre. L'organisation de défense de la liberté de la presse demande aux directeurs de rédaction de l'adopter au nom de leur média et d'en suivre les principes. Bien que le risque zéro n'existe pas en zone de guerre, cette charte dégage un certain nombre de propositions utiles autour des huit principes suivants : engagement des médias, des pouvoirs publics et des journalistes à rechercher systématiquement les moyens de mesurer et de limiter les risques encourus, départ du journaliste de son plein gré, expérience de terrain, préparation préalable, équipement adéquat, assurance couvrant la maladie, le rapatriement, l'invalidité et le décès, soutien psychologique et protection juridique du reporter. La charte a été élaborée avec le concours de représentants des ministères français des Affaires étrangères et de la Défense, du Comité international de la Croix-Rouge, du Conseil de l'Europe, de l'OSCE, de l'UNESCO, de syndicats de journalistes (Confédération française démocratique du travail - CFDT et Syndicat national des journalistes - SNJ), de Reporters sans frontières, du World Press Freedom Committee, ainsi que de médecins et du groupe d'assurances IPS Bellini-Gutenberg. Ce groupe de travail avait été formé à la suite d'une rencontre débat avec la profession qui a réuni, à l'initiative de Reporters sans frontières, près d'une centaine de participants, le 18 décembre dernier à Paris au Centre d'accueil de la presse étrangère (CAPE), sur le thème "Reporters de guerre : informer, à quel prix ?". A chaque conflit, le tribut payé par les correspondants de presse s'alourdit. Ainsi, en novembre 2001, huit grands reporters ont été tués en Afghanistan. Après l'hommage rendu à leur courage, il est temps de prendre les mesures nécessaires pour tenter de limiter les risques encourus. La charte sur la sécurité des journalistes en zones de conflit ou de tension sera diffusée aux rédactions du monde entier par Reporters sans frontières et les partenaires qui ont ?uvré à son élaboration, grâce à leurs réseaux de correspondants et de représentants à l'étranger. Télécharger le texte de la charte en .pdf