Actualités

11 mai 2018

Bulgarie : un journaliste d’investigation brutalement agressé

Hristo Geshov/ Facebook
Le journaliste bulgare Hristo Geshov a été attaqué jeudi 10 mai devant son domicile dans le nord ouest du pays. RSF condamne cet acte de violence commis contre un journaliste d’investigation déjà menacé de mort pour ses enquêtes.

"Cette attaque, je l'attribue à 100% à la série d'enquêtes et aux avertissements que j’ai adressés aux autorités au sujet de la gestion des fonds dans la municipalité de Cherven Bryag", écrit Hristo Geshov sur son compte Facebook quelques heures après avoir été agressé par un inconnu qui l’a frappé dans le dos et au ventre. “Malgré la douleur et les multiples bleus, il est certain que je n'abandonnerai pas mon travail, l'attaque contre moi est signe que j'ai raison” précise encore le journaliste du site d'investigations régionales Za Istinata, qui collabore également à la plate-forme journalistique "About the Truth" et anime une émission "On Target", diffusée notamment sur youtube.


Hristo Geshov a commencé à subir des pressions après avoir publié une série d'articles sur des irrégularités de gestion du gouvernement municipal. Il avait notamment révélé que trois conseillers municipaux de Cherven Bryag utilisaient des fonds de l'UE pour rénover leurs maisons.


Un reportage consacré à son travail avait récemment sensibilisé le public sur son cas. Le journaliste avait notamment évoqué les nombreuses pressions que lui et sa famille subissaient depuis ses révélations sur les malversations financières dans la localité de Cherven Bryag .


Cette agression illustre à quel point les journalistes d’investigation sont devenues les cibles privilégiées d’organisations qui cherchent à les faire taire et régner la terreur, déplore Pauline Adès-Mével. S’ il faut saluer la réaction rapide de la police et des services médicaux, les autorités bulgares se doivent également d'apporter une protection physique aux journalistes qui comme Hristo Geshov font l’objet de telles menaces.”


Ces derniers mois, les attaques contre des journalistes ont redoublé d’intensité dans le pays. La Bulgarie qui préside l’Union européenne au premier semestre 2018, est passé en dix ans de la 36e à la 111e place au classement mondial de la liberté de la presse de RSF faisant du pays la lanterne rouge de la liberté de la presse dans la région.