Actualités

23 septembre 2020 - Mis à jour le 24 septembre 2020

Bélarus : RSF débloque trois sites d’information censurés pendant les manifestations

Dans le cadre de son programme #CollateralFreedom, Reporters sans frontières (RSF) remet en ligne trois sites d’information biélorusses bloqués après l’élection présidentielle.

La répression qui s’abat sur les journalistes et les médias du Bélarus depuis l’élection présidentielle controversée du 9 août dernier n’a pas épargné l’information en ligne. En tout,  plus de 70 sites, dont des médias, des services de messageries électroniques et des VPN ont été bloqués par le ministère de l’Information depuis le mois dernier, sous prétexte d’avoir  coordonné les activités de l’opposition et d'avoir publié des appels pour organiser la désobéissance de masse aux autorités. L’accès à l’internet mobile est également limité pendant les manifestations, ce qui entrave encore un peu plus le travail des journalistes.

 

L’opération Collateral Freedom a permis à RSF de remettre en ligne trois sites d’information au Bélarus. Masheka.by, qui est le portail d’information principal de la ville de Mahiliow située dans l’est du Bélarus, est l’un d’entre eux.  Devenu en quelques années l’un des principaux médias régionaux du pays. Masheka.by ne se définit pas comme un média d’opposition, mais il se donne pour mission de raconter les événements de la manière la plus intéressante et objective possible, en utilisant un contenu photographique et vidéo de qualité. Selon son rédacteur en chef, Youri Retroman, avant ce blocage, lié à sa couverture des manifestations et des passages à tabac d’habitants de Mahiliow, le site n’avait déploré aucun problème avec le pouvoir.

 

Autre site concerné : Le Courrier de Vitebsk,  un portail indépendant d'information en langue russe de la région de Vitebsk, situé au nord-est du pays. Traitant aussi bien de la vie culturelle de la ville, que des problématiques socio-économiques qui lui sont propres, il se montre parfois critique envers les autorités de la ville. Ceci lui a valu d’être le premier site indépendant à être sous le radar des autorités, qui ont par le passé entravé à plusieurs reprises la diffusion du journal et bloqué son édition en ligne.


L’édition biélorusse de Sports.ru, by.tribuna.com, qui a également pu être débloqué est un site sportif très populaire au Bélarus et en Europe de l’Est avec plus de 1,3 million de visiteurs uniques par mois. S’aventurant parfois sur le terrain politique, le média n’hésite pas à aborder les problèmes qui existent dans le sport biélorusse et à critiquer les autorités. Si il a fait pour cette raison l’objet de plusieurs avertissements, il connaît aujourd'hui le premier blocage de son histoire.

 

Comment et pourquoi RSF contourne la censure ?

 

Cette nouvelle opération de #CollateralFreedom porte à 26 le nombre total de sites débloqués grâce à la technique du “mirroring”, qui consiste à créer des sites “miroirs” c’est-à-dire des copies conformes, hébergées sur des serveurs Internet installés à l’étranger hors de portée des censeurs. Tous ces sites ont été bloqués dans 14 régimes autoritaires ou dictatoriaux qui recourent de plus en plus à ces méthodes.

 

>>> Consultez la liste des sites débloqués par RSF <<<