États-Unis : RSF appelle à des négociations directes pour libérer Austin Tice

À l’occasion du 10e anniversaire de l’enlèvement en Syrie du journaliste américain Austin Tice, toujours porté disparu, Reporters sans frontières (RSF) exhorte le président Biden à entamer des négociations directes avec le gouvernement syrien pour qu’il soit immédiatement libéré et rapatrié.

Austin Tice, journaliste indépendant américain qui avait entrepris de couvrir la guerre civile en Syrie, a été fait prisonnier à un poste de contrôle près de Damas le 14 août 2012. Des rapports indiquent qu’il serait toujours en vie, mais jusqu’ici, trois administrations américaines ont échoué à négocier sa libération et à le rapatrier.

 “Trois gouvernements successifs ont, jusqu’à présent, échoué à ramener Austin Tice chez lui, déclare le directeur du bureau États-Unis de RSF, Clayton Weimers. Il est clair depuis longtemps que la seule issue est de passer par la négociation directe. Le fait d’avoir laissé Austin Tice croupir en captivité pendant 10 ans constitue une tragédie inexcusable qui aurait pu être évitée et qui expose d’autres journalistes américains à la même menace. Nous remercions le président Biden de s’être publiquement engagé à ramener Austin Tice chez lui, mais le temps est venu aujourd’hui d’entamer des négociations directes.

L’été précédant sa dernière année à la faculté de droit de Georgetown, à Washington, Austin Tice s’était rendu en Syrie pour couvrir le conflit en cours. Son travail avait été publié par McClatchy News, The Washington Post, Associated Press et l’AFP, et diffusé sur CBS, NPR, et BBC. Son courage lui avait valu de recevoir le prix McClatchy Newspapers 2012 et le prix George Polk 2012 de reporter de guerre.

Journaliste plusieurs fois primé, Austin Tice est également un ancien capitaine du corps des Marines, diplômé de l’école de diplomatie (School of Foreign Service) de l’université de Georgetown, Eagle Scout (le plus haut rang des Boy Scouts américains) et boursier du Mérite national (National Merit). Il a été enlevé à l’âge de 31 ans. Ce mois d'août, il vient d’avoir 41 ans en captivité. 

Ces 10 dernières années, les parents d’Austin Tice, Marc et Debra Tice, se sont battus sans relâche pour la libération de leur fils. Depuis la disparition du journaliste, en 2012, RSF a étroitement collaboré avec eux en soutenant leur campagne visant à le rapatrier et à s’assurer que le gouvernement américain fait de son retour une priorité. Depuis 2015, RSF s’est associée au Washington Post, au New York Times, à USA Today et à McClatchy, entre autres médias, pour lancer la campagne #FreeAustinTice. Cette année marquant le dixième anniversaire de l’enlèvement d’Austin Tice, RSF s'est également associé au Washington Post pour la nouvelle campagne #BringAustinHome. 

Les États-Unis et la Syrie occupent respectivement la 42e et la 171e place sur 180 pays au Classement mondial pour la liberté de la presse établi par RSF en 2022.

Image
42/180
Score : 72.74
Image
171/180
Score : 28.94
Publié le 13.08.2022