Qatar

Qatar

Des médias pris dans la guerre de l'information

Si la chaîne qatarie Al-Jazeera a révolutionné le paysage médiatique dans le monde arabe pour son franc-parler, ce qui se passe dans le petit émirat du Qatar reste sous silence, et le site Doha News est toujours bloqué. Les journalistes locaux ont une marge de manoeuvre réduite face à un arsenal juridique répressif et un fort système de censure. Ils sont confrontés aux mêmes lignes rouges que dans les pays du Golfe Persique (gouvernement, famille régnante et Islam) sous peine de prison. Une loi sur la cybercriminalité adoptée fin 2014 impose des restrictions aux journalistes, et fait de la diffusion de “fausses nouvelles” sur Internet une infraction pénale. A l'été 2017, la chaîne Al Jazeera et ses journalistes ont subi de plein fouet la crise du Golfe. Ses bureaux à Riyadh ou Amman ont été notamment fermés.

125
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

-2

123 en 2017

Score global

+0,33

39,83 en 2017

Contacts

  • 0
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 0
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre