Actualités

10 septembre 2018 - Mis à jour le 12 septembre 2018

La Commission sur l’information et la démocratie reçue à l’Elysée par Emmanuel Macron

La Commission sur l’information et la démocratie, créée à l’initiative de Reporters sans frontières (RSF), a été reçue cet après-midi par le président de la République française Emmanuel Macron.


A l’occasion de la première réunion de la Commission sur l’information et la démocratie, les 11 et 12 septembre à Paris, ses membres ont été reçus ce mardi au Palais de l’Elysée par le président de la République. Affichant son intérêt pour l’initiative, Emmanuel Macron avait proposé de recevoir pour un échange informel la commission indépendante co-présidée par Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, et Shirin Ebadi, lauréate du prix Nobel de la paix.


Lors de cette rencontre, les coprésidents de la commission ont exposé les objectifs de l’initiative à Emmanuel Macron, avant une discussion libre entre le chef de l’Etat et l’ensemble des membres. L’échange a porté sur les enjeux contemporains de l’information et de la démocratie, notamment autour de thématiques relatives aux relations entre les pays démocratiques et les régimes despotiques, à la régulation des acteurs de l'information, aux technologies et à l’avenir du journalisme. Plusieurs membres de la Commission ont également pu directement interpeller le président sur la situation de leurs pays respectifs.


L’initiative vise à obtenir un engagement international d’Etats, d’entreprises privées et de représentants de la société civile, sur la base de la Déclaration internationale sur l’information et la démocratie que la commission a pour objectif de rédiger.


Nous avons demandé et obtenu le soutien d’Emmanuel Macron pour qu’il participe avec d’autres dirigeants de pays démocratiques au lancement d’un processus politique visant à obtenir cet engagement, a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, à la sortie de la rencontre. Cette initiative va permettre d'entrer dans une logique adaptée aux enjeux actuels et futurs pour garantir l’accès des êtres humains à une information libre et fiable dans le nouveau contexte de mondialisation et digitalisation de l’information qui est le nôtre aujourd’hui.


Des courriers ont d'ores et déjà été envoyés à des dirigeants sur tous les continents. RSF souhaite qu'ils s'engagent dès la mi-novembre, alors que des dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement seront réunis à Paris pour la commémoration du 100ème anniversaire de la fin de la Première guerre mondiale (11 novembre), le Forum de Paris sur la paix (11 au 13 novembre), et l’Internet governance forum (12 au 14 novembre). Le président français a précisé qu’une place sera donnée à la Commission information et démocratie à l’occasion du Forum de Paris sur la paix. 


La Commission pour l’information et la démocratie est absolument indépendante de tous pouvoirs, politiques ou économiques. Créée à l’initiative de RSF, elle n’est pas tenue par le mandat de l’organisation.