Mexique : un cinquième journaliste assassiné depuis le début de l’année

L’assassinat de Heber López Vásquez dans l’Etat d’Oaxaca porte à cinq le nombre de journalistes tués depuis le début de l’année au Mexique. Un chiffre record en aussi peu de temps. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités locales et fédérales à mener une enquête rapide et transparente, et le président Lopez Obrador à tenir ses engagements en faveur de la lutte pour la fin de l'impunité des crimes commis contre les journalistes.

C’est à Salina Cruz, municipalité de la région de l’isthme de Tehuantepec, dans l’Etat d’Oaxaca (sud du pays), que le journaliste Heber López Vásquez a été attaqué, le 10 février, par deux individus qui l’ont suivi dans la rue puis assassiné de sang-froid devant son studio d'enregistrement. Il avait 39 ans. 


Heber López Vásquez était le fondateur et directeur de la page d’informations locales Noticias Web, diffusée sur Facebook et créée en 2014. Il y critiquait régulièrement et avec véhémence les agissements de la classe politique locale, et tout particulièrement celle de la municipalité de Salina Cruz.


Une heure après l’attaque, le bureau du procureur de l’État d’Oaxaca annonçait que les deux suspects avaient été arrêtés par la police municipale de Salina Cruz lors de leur fuite. L’un deux n’est autre que le frère d‘Arminda Espinosa Cartas, une figure publique locale fréquemment critiquée par Heber López Vásquez dans ses publications. Ex-employée municipale d’une petite ville de la région, Salinas del Marqués, Arminda Espinosa Cartas est une proche de l’actuel maire de Salina Cruz Daniel Méndez Sosa. La veille de sa mort, le journaliste avait publié une note intitulée “L’Ambition sans limites d’Arminda Espinosa Cartas”, dans laquelle il dénonçait ses manœuvres pour se faire réélire à la tête d’un projet de chantier public.


Le lendemain du drame, le président de la République Andrés Manuel Lopez Obrador a déclaré, lors de sa conférence de presse quotidienne, qu’il n’y aurait “aucune impunité, zéro impunité” pour les assassins du journaliste.


“Les autorités d’Oaxaca doivent au plus vite identifier l’ensemble des responsables de ce sordide assassinat, déclare le directeur du bureau Amérique latine pour RSF, Emmanuel Colombié. La possible  implication de personnalités publiques de Salina Cruz nécessite par ailleurs l’implication du bureau du procureur général de la République dans l’enquête. L’engagement du président Lopez Obrador en faveur d’une impunité zéro” doit devenir une promesse tenue, non seulement  dans le cas d’Heber López Vásquez mais aussi pour des 28 autres journalistes tués depuis le début de son mandat.”


En 2019, Heber López Vásquez avait dénoncé publiquement avoir reçu des menaces de mort de la part des gardes du corps du maire de Salina Cruz de l’époque, Juan Carlos Atecas. Malgré ces menaces, il n’avait pas sollicité de mesures de protection aux autorités locales et fédérales.


Heber López Vásquez est le deuxième journaliste assassiné en moins d’un an dans la région, devenue particulièrement dangereuse pour la presse. Le 17 juin 2021, Gustavo Sánchez Cabrera, qui avait lui aussi dénoncé la corruption au sein de la municipalité de Salina Cruz et avait publié une liste des édiles locaux soupçonnés d’être liés au crime organisé, avait été ciblé alors qu’il implorait la protection des autorités fédérales. Le 26 janvier 2021, le directeur du site Pluma Digital, José Ignacio Santiago Martínez, avait été poursuivi et attaqué par des individus armés. Il doit sa vie à des gardes du corps mis à disposition par le mécanisme fédéral de protection des journalistes.


Heber López Vásquez est le cinquième journaliste assassiné depuis le début de l’année 2022 dans le pays, après Alfonso Margarito Martínez Esquivel, Jose Luis Gamboa Arenas, Roberto Toledo et Lourdes Maldonado


D’après le décompte de RSF, au moins sept journalistes ont été tués au Mexique en 2021, faisant du pays le plus meurtrier du monde pour la presse.

 

Le Mexique occupe la 143e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2021.

Publié le 16.02.2022
Mise à jour le 16.02.2022