Le Conseil émérite

Composé de personnalités qui se sont distinguées dans le domaine de la défense des droits de l’homme, notamment la liberté d’informer ou d’être informé, le Conseil émérite a vocation à soutenir et enrichir le combat de Reporters sans frontières.

Les membres du Conseil émérite de Reporters sans frontières sont :


Robert Badinter

Avocat français, sénateur et ancien ministre de la Justice. Il a œuvré à la promotion des libertés publiques (abolition de la peine de mort en France) et à la défense des droits humains au sein de plusieurs institutions européennes et internationales.

Wu'er Kaixi

Il fut l'un des leaders étudiants des manifestations de la place Tian'anmen en 1989. Gréviste de la faim pendant les évènements de la place Tian'anmen, il acquiert sa notoriété en interpelant le Premier ministre chinois Li Peng à la télévision nationale.


Shirin Ebadi

Avocate iranienne, Prix Nobel de la Paix en 2003. Elle est l’une des figures emblématiques de la défense des droits humains en Iran, dénonçant et combattant les violences et la censure.


Baltasar Garzón

Avocat espagnol. Il a contribué à la dénonciation des crimes de guerre commis sous Augusto Pinochet au Chili et a œuvré à mettre à jour des affaires de corruption, trafics et malversations à l’échelle internationale.


Adam Michnik

Journaliste, essayiste et historien polonais. Il a été l’une des figures marquantes de l’opposition démocratique en Pologne jusque 1989. Aujourd’hui directeur du quotidien Gazeta Wyborcza, il est une figure emblématique d’un combat culturel, social et politique pour les libertés.


Michèle Montas

Journaliste haïtienne. Elle a dénoncé et œuvré contre la censure dont sont victimes les professionnels de l’information en Haïti. Elle a par ailleurs été porte-parole de l’actuel secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-MoonDécouvrir toutes nos publicationsen savoir plus.


Taslima Nasreen

Ancien médecin aujourd’hui auteure bangladaise. Ses ouvrages dénoncent les atteintes faites aux droits fondamentaux, notamment le droit des femmes. Son travail s’inscrit dans une lutte contre la censure dont elle a été victime.


Ghassan Salamé

Politologue libanais, ancien ministre de la culture au Liban et universitaire. Il a été conseiller spécial de l’ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan. Spécialiste des dynamiques politiques et culturelles au Proche-Orient, il a par ailleurs été président de la conférence ministérielle de la Francophonie.


Eugenio Scalfari

Journaliste politique et d’investigation et ancien député au parlement italien. Il a participé à la fondation et au développement du quotidien italien La Repubblica et publie régulièrement au sein du journal L’Espresso, dont il a été éditeur. Son travail a contribué à combattre la censure politique et à diversifier le panorama médiatique italien.

Roberto Saviano

Ecrivain et journaliste Italien. Depuis 2006, à la suite de la publication de son bestseller Gomorra, où il décrit les activités criminelles de la Camorra à Naples, Saviano vit dans un lieu tenu secret pour éviter les représailles.


Josep Borrell Fontelles

Homme politique catalan espagnol, il a œuvré pour l’intégration et la coopération entre les pays de l’Europe, en particulier en tant que président du Parlement Européen de 2004 à 2007.


Zlatko Dizdarevic

Journaliste bosniaque. Il a notamment été rédacteur en chef à Oslobodenje, quotidien libre de Sarajevo. Ancien directeur de l’hebdomadaire Svijet, il a aussi été ambassadeur de Bosnie-Herzégovine en Croatie.


Michaelle Jean

Reconnue pour la diversité de son parcours, tant journalistique que politique, diplomatique ou culturel, Michaelle Jean est actuellement secrétaire générale de l'Organisation de la Francophonie (OIF) après avoir été représentante spéciale pour Haïti à l'Unesco.


Horacio Verbitsky

Journaliste argentin, directeur de Página/12, président du Centre d’études légales et sociales. Il milite pour la liberté de l’information et ses investigations ont mis à jour de grands scandales de corruption politique.


Alpha Oumar Konaré

Ancien président de la République du Mali (de 1992 à 2002), et ancien président de la Commission de l’Union africaine (de 2003 à 2008), Alpha Oumar Konaré est une personnalité politique résolument tournée vers la défense de la démocratie et qui s’est montrée très impliquée dans la promotion de la liberté de la presse au Mali. Dans les années 1980, il a fondé et dirigé la revue culturelle Jamana, puis le quotidien Les Echos, avant de créer, en 1991, Radio Bamakan, la première radio associative libre du Mali.


Wole Soyinka

Ecrivain nigérian, premier auteur africain lauréat du prix Nobel de littérature en 1986, Wole Soyinka s’implique dans la vie politique du Nigéria afin de lutter contre la corruption et de promouvoir les droits de l’Homme. Il est le président de la Communauté africaine de la Culture. A Lagos, un Centre pour le journalisme d’investigation porte son nom, en reconnaissance de son combat en faveur du journalisme et de la liberté d’expression et d’opinion.