Ivan Safronov condamné à 22 ans de prison en Russie : “L’acte d’accusation absurde et inconsistant montre qu’il est puni pour avoir fait son travail”

En détention provisoire depuis plus de deux ans, le journaliste d’investigation est condamné pour avoir révélé des “secrets d’État” déjà publics sur Internet. Reporters sans frontières (RSF) dénonce une sentence inique et vengeresse, basée sur une accusation de trahison sans fondement.

Lire en russe / Читать на русском

“L’impitoyable machine judiciaire russe tente de broyer un journaliste talentueux - mais en vain, d’autres le remplaceront, affirme la responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de RSF, Jeanne Cavelier. Totalement inconsistant, l’acte d’accusation contre Ivan Safronov montre qu’il est puni pour avoir fait son travail. RSF condamne cette lourde sentence, inique et vengeresse d’un pouvoir allergique aux journalistes, prononcée à huis clos alors que ses avocats eux-mêmes ont été empêchés de le défendre.”

Les enquêteurs ont détecté la présence de “secrets d’État” dans sept articles d’analyse envoyés par Ivan Safronov au journaliste tchèque Martin Larysh et à l’analyste politique allemand Dmitri Voronine. Toutes ces informations soi-disant secrètes étaient disponibles sur Internet bien avant les papiers du journaliste, sauf l’une d’elle concernant des problèmes techniques liés aux essais de satellites de reconnaissance. Celle-ci a été rendue publique moins de deux mois après, lors de la décision de la Cour d’arbitrage de Moscou, selon les recherches réalisées par Proekt, média russe d’investigation, déclaré “indésirable” et de fait interdit en Russie. À titre d’exemple, sa note sur le transfert de chars T-72 et de véhicules blindés BRDM-2 vers la Serbie en 2018 s’appuie sur des publications de l’agence de presse étatique RIA Novosti et des rapports publics du ministère russe de la Défense.

Reconnu comme l’un des meilleurs journalistes de Russie, à l’origine d’articles retentissants, Ivan Safronov a été arrêté le 7 juillet 2020 (voir son portrait par RSF). Ses droits à la défense ont été bafoués et ses avocats eux-mêmes sont devenus la cible des services secrets.

Image
155/180
Score : 38,82
Publié le