Actualités

7 décembre 2017

Un journaliste porté disparu en Tanzanie: RSF inquiète pour sa sécurité

Azory Gwanda, photo Facebook
Depuis deux semaines, le journaliste tanzanien Azori Gwanda est porté disparu. Reporters sans frontières (RSF) demande à la police d'accélérer l’enquête pour le retrouver au plus vite.

Azori Gwanda, correspondant du plus important journal en swahili, Mwananchi, et de sa version anglaise The Citizen du Nation Media Group, est porté disparu depuis le 21 novembre 2017. Il a été vu pour la dernière fois par son épouse, à bord d’une land Cruiser blanche, en compagnie de deux hommes. Il paraissait très effrayé et depuis ce moment, plus aucun de ses trois téléphones ne répond, a raconté son épouse dans un communiqué publié par la direction commune des deux quotidiens pour lesquels travaillait le journaliste.

Azori Gwanda a disparu dans la province de Pwani (est) près de Dar es Salaam, où il enquêtait depuis plusieurs mois sur une série d’assassinats mystérieux de policiers et de fonctionnaires locaux par des hommes circulant en moto.

“Reporters sans frontières se joint au Nation Media Group pour demander à la police d'accélérer l'enquête et de faire tout son possible pour déterminer où se trouve le journaliste. Les conditions d’exercice de la presse aujourd'hui en Tanzanie se sont détériorées, notamment en raison des comportements de l’exécutif, et il est vital de ne pas laisser ce type d’exactions impunies pour ne pas fragiliser toute la profession.”


Le climat des médias s’est dégradé en Tanzanie depuis l'élection en 2015 du Président Magufuli qui a pris des positions très dures contre ces derniers. Le pays occupe aujourd’hui la 71ème place sur 180 pays dans l’édition 2016 du Classement de la liberté de la presse établi par RSF.