Actualités

2 juin 2017 - Mis à jour le 6 juin 2017

Un journaliste arrêté arbitrairement au Somaliland pour avoir posé une question


Reporters sans frontières (RSF) condamne fermement la détention arbitraire de Mohamed Adan Dirir au Somaliland, après qu’il a posé une question au ministre de la Santé le 24 mai 2017, lors d’une conférence de presse. L’organisation appelle les autorités du Somaliland à libérer immédiatement le journaliste et à faire respecter la liberté d’informer.

Le 24 mai, après qu’il a posé une question incriminant Saleban Isee, ministre de la Santé du Somaliland, Mohamed Adan Dirir a été arrêté par la police. Le journaliste du site d’information Horseed Media est depuis douze jours détenu arbitrairement dans les locaux du Département d’enquêtes criminelles (Criminal Investigation Department) à Hargeisa, capitale de cette République autonome et autoproclamée du nord de la Somalie.


La Constitution du Somaliland stipule pourtant à l’article 27 que les autorités ne peuvent détenir un citoyen au-delà de 48h, sans l’avoir présenté devant un juge.


Rappelons que la Somalie est classée 167ème sur 180 pays au Classement 2017 de la liberté de la presse établi par RSF.