Actualités

24 avril 2015 - Mis à jour le 25 janvier 2016

"Un concert pour la liberté"


A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2015, Reporters sans frontières (RSF) a organisé “Un concert pour la liberté” place de la République à Paris. Reporters sans frontières (RSF) a organisé “Un concert pour la liberté” le 3 mai 2015, pour célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse, créée en 1993 à l’initiative de RSF, et fêter les 30 ans de l’organisation, fondée en 1985 à Montpellier.

Reporters sans frontières (RSF) a organisé “Un concert pour la liberté” le 3 mai 2015, pour célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse, créée en 1993 à l’initiative de RSF, et fêter les 30 ans de l’organisation, fondée en 1985 à Montpellier.

Vous avez été plus de 20 000 à vous rassembler place de la République à Paris, de 17 heures à 23 heures avec les artistes Jeanne Cherhal, Arthur H, Sly Johnson, Hollysiz, Cassius (Dj Set) et leurs invités, ainsi que les humoristes Christophe Alévêque et Daniel Morin. Le concert était animé par la présentatrice de télévision Daphné Bürki.

Tout au long de la soirée, des personnalités sont intervenues sur scène pour évoquer le combat pour la liberté de la presse et le travail de RSF. Parmi elles, la prix Nobel de la Paix Shirin Ebadi, le leader du mouvement de Tiananmen à Pékin en 1989 Wu'er Kaixi, la mère du journaliste américain Austin Tice, détenu en Syrie, des membres de l’équipe de Charlie Hebdo, Joachim Roncin, créateur du slogan Je suis Charlie, et les journalistes Florence Aubenas, Raphaëlle Bacqué, Didier François, Edwy Plenel, Denis Robert.

“RSF défend partout dans le monde les journalistes en proie aux exactions violentes comme aux nouvelles méthodes de contrôle de l’information,a expliqué Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Le travail concret de RSF sur le terrain et son action intense auprès des autorités font de notre organisation un vecteur essentiel d’une liberté essentielle. Pour paraphraser l’expression de Victor Hugo à propos de Gavroche, l’histoire de RSF est celle d’une “petite grande ONG” qui, en français, anglais, espagnol, arabe, farsi et très souvent russe ou chinois, défend la liberté qui permet de vérifier l’existence de toutes les autres.”

Reconnue d'utilité publique, RSF dispose de correspondants dans 130 pays et de 12 bureaux dans le monde, de Washington à Berlin en passant par Tunis. Deux nouvelles antennes seront bientôt ouvertes à Hong Kong et au Brésil. Lauréate du Prix Sakharov du Parlement européen, l’organisation est dotée d'un statut consultatif à l’ONU, à l’Unesco, au Conseil de l’Europe et à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Reporters sans frontières a été nominée au prix Nobel de la Paix en 2014.

Le concert, parrainé par le ministère de la Culture, a été rendu possible grâce au soutien de la Mairie de Paris, du Conseil régional d'Ile-de-France et de l’agence de communication BETC (et sa filiale BETC Pop) mécène de RSF. Produit par Morgane Events, l'événement était soutenu par la Fondation EDF, Eurazeo, France Médias Monde, Vivendi, France Télévisions, la RATP et TV5 Monde.