Actualités

25 mars 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Un chroniqueur musical sauvagement agressé par les supporters d'un artiste


Dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur, Mira Ndjoku, Reporters sans frontières (RSF) a protesté contre l'agression du chroniqueur musical et animateur Dieudonné Yangoumba Zomunde. "Nous demandons l'ouverture immédiate d'une enquête qui permette d'identifier les auteurs de cette agression et de les sanctionner fermement", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. RSF a par ailleurs demandé au ministre de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la protection des journalistes exposés à ce genre de violences. Le 20 mars 2002, selon les informations recueillies par RSF, des jeunes gens munis de pierres et de bâtons sont entrés par effraction au domicile de Dieudonné Yangoumba Zomunde, animateur de l'émission "Karibu Variétés" à la Radio-télévision nationale congolaise (RTCN). Le journaliste était absent, mais les agresseurs s'en sont pris violemment à sa famille, puis ont endommagé son véhicule. Dieudonné Yangoumba Zomunde a pu se réfugier dans un poste de police. Les agresseurs, des supporters du musicien Ngiama Werrason de l'orchestre Wenge Musica Maison Mère, lui auraient reproché d'avoir "tenu des propos peu courtois" à l'égard de leur idole, lors de l'émission "Mirador" diffusée sur la station de radio Raga FM.