Actualités

12 novembre 2019 - Mis à jour le 14 novembre 2019

Turquie : un juge ordonne l’arrestation d’Ahmet Altan une semaine seulement après sa libération

Crédit : BULENT KILIC / AFP
​Reporters sans frontières (RSF) dénonce la décision scandaleuse d’annuler la remise en liberté sous contrôle judiciaire du célèbre journaliste turc Ahmet Altan. La 27e chambre de la cour d’assises d’Istanbul a ordonné mardi 12 novembre qu’il soit de nouveau jeté en prison.

C’est un tragique coup de théâtre, révélateur de la parodie de justice actuellement à l’oeuvre en Turquie. Une semaine après sa libération, le journaliste Ahmet Altan va être renvoyé en prison. Le parquet d’Istanbul a gagné en appel l’annulation de la décision prise le 4 novembre de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire.

“Cette nouvelle décision met en évidence un acharnement inouï contre l’un des plus brillants journalistes turcs, dénonce le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Ahmet Altan a déjà passé plus de trois ans en prison pour rien, sans aucune preuve des charges pesant contre lui.”

Condamné en deuxième instance à 10 ans et demi de prison pour “assistance à une organisation terroriste”, il avait pourtant été relâché en raison des plus de trois années déjà passées derrière les barreaux, avec interdiction de quitter le territoire. Mais le parquet a fait valoir, avec succès, le risque qu’il s'enfuit du pays.

La Turquie occupe la 157e place au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.