Actualités

8 juin 2021

RSF rejoint la coalition pour lutter contre la surveillance numérique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Alors que les logiciels de surveillance continuent d’être vendues au Moyen-Orient et en Afrique du Nord où ils sont utilisés pour identifier, surveiller et réduire au silence les journalistes, Reporters sans frontières (RSF) rejoint la coalition pour mettre fin aux ventes de technologies de surveillance dans la région et protéger les journalistes de ces outils.

Déclaration conjointe des membres de la coalition :

 

Du Maroc aux Emirats arabes unis, les gouvernements de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) utilisent des outils de surveillance numérique pour identifier, surveiller et réduire au silence les dissidents, les journalistes et les défenseurs des droits humains. Lancée le 7 juin 2021, la nouvelle Coalition de lutte contre la surveillance numérique dans la région MENA s'est réunie pour mettre fin aux ventes d'outils de surveillance numérique aux gouvernements répressifs de la région, lutter pour un internet sûr et ouvert, défendre les droits de l'homme et protéger les défenseurs des droits de l'homme, les journalistes et les internautes des regards indiscrets des gouvernements.

 

Le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi le 2 octobre 2018 a démontré à la fois les conséquences dangereuses de la surveillance ciblée, et l'étendue du secret et de l'impunité dans lesquels les régimes autoritaires de la région peuvent obtenir et déployer des outils d'espionnage sophistiqués et oppressants. Plus de deux ans plus tard, le gouvernement impliqué n'a pas eu à rendre véritablement des comptes, tandis que le groupe NSO - dont les outils de surveillance auraient été utilisés pour cibler Jamal Khashoggi et des associés saoudiens vivant en exil - a continué à s'impliquer dans des violations flagrantes des droits humains dans la région et dans le monde entier.

 

La coalition, codirigée par le Gulf Centre for Human Rights et Access Now, invite toutes les organisations de la société civile œuvrant à la défense de la liberté d'expression, de la vie privée et des droits fondamentaux à devenir des membres actifs. L'action collective de la société civile, y compris les litiges stratégiques, les campagnes publiques, le plaidoyer régional et international, et la documentation des cas de surveillance et des violations des droits de l'homme, sera essentielle pour éliminer les outils de surveillance numérique et garantir les droits de l'homme dans la région MENA.

 

La coalition a été officiellement lancée lors de la session publique de RightsCon, Protecting Human Rights Defenders and Activists: Coalition to End the Sales of Surveillance Technology to the MENA Region, le lundi 7 juin à 16:45 CET.

 

Membres de la coalition :

  • Access Now
  • ARTICLE 19
  • Committee to Protect Journalists (CPJ)
  • Front Line Defenders
  • Gulf Centre for Human Rights (GCHR)
  • Human Rights Watch (HRW)
  • Iraqi Network for Social Media (INSM)
  • Jordan Open Source Association (JOSA)
  • Masaar - Technology and Law Community
  • Red Line for Gulf
  • Reporters sans frontières (RSF)
  • SMEX

 

La déclaration commune des membres de la coalition est disponible ici dans sa version anglais et arabe.