Actualités

7 décembre 2021

RSF mobilise le secrétaire général et le président de l’Assemblée générale de l’ONU en faveur d’un New Deal pour le journalisme

Christophe Deloire and Antonio Guterres
A trois jours de la cérémonie du Nobel de la Paix à Oslo, où le prix sera décerné à deux journalistes, le secrétaire général de RSF Christophe Deloire a plaidé pour le soutien de l’ONU en faveur d’un New Deal pour le journalisme, préconisé par le Forum sur l’information et la démocratie, et de la nomination d’un Représentant spécial sur la protection des journalistes.

Une semaine importante pour le journalisme, avec la cérémonie officielle de remise du prix Nobel de la paix aux journalistes Maria Ressa et Dmitry Muratov. Ce lundi, le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, également du président du Forum sur l’information et la démocratie, a rencontré au siège de l’ONU à New York le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la secrétaire générale adjointe, Melissa Fleming, en vue de mobiliser pour l’avenir du journalisme, ainsi que le président de l’Assemblée générale, Abdulla Shahid.

 

Au cours de ces entretiens, la délégation de RSF, composée également de Rebecca Vincent, directrice des campagnes internationales, et de Camille Grenier, responsable des opérations du Forum sur l’information et la démocratie, a évoqué les moyens d’assurer la pérennité d'un journalisme de qualité. Il a notamment réclamé le soutien de l’ONU en faveur d’un New Deal pour le journalisme. Il s’agirait d’un investissement massif de la part de toutes les parties prenantes en faveur du journalisme, sur la base d’une vision exigeante de celui-ci.

 

Le New Deal pour le journalisme doit être au cœur de l’agenda international alors que nous entrons dans une décennie décisive pour l’avenir du journalisme, déclare Christophe Deloire. Il serait tout-à-fait pertinent pour la réalisation des objectifs du Programme commun (le “Common Agenda”) proposé par Antonio Guterres et plus largement des Objectifs de développement durable. Nous appelons le secrétaire général et le président de l’Assemblée générale de l’ONU à soutenir ce processus.”

 

Le Forum sur l’information et la démocratie, créé en 2019 par RSF et 10 organisations de la société civile, a formulé cette proposition dans un rapport publié en juin dernier. Le comité de pilotage du groupe de travail était présidé par Rasmus Kleis Nielsen, directeur du Reuters Institute for the Study of Journalism à l’Université d’Oxford et composé de 17 spécialistes internationaux. 

 

Le rapport préconise que le financement du journalisme soit porté à 0,1% du PIB (sources de financement public et privé confondues), que les Etats s’engagent à consacrer 1% de l’aide publique au développement au soutien des médias d’information indépendants, que soient mises en œuvre des initiatives permettant de distinguer le journalisme digne de ce nom et de lui redonner un avantage comparatif, comme la Journalism Trust Initiative (JTI).

 

Demande de nomination d’un représentant spécial sur la protection des journalistes

Le secrétaire général de RSF a également demandé à ses interlocuteurs d’avancer au plus vite sur la nomination d’un Représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies sur la protection des journalistes. La création d’une telle fonction apporterait un saut qualitatif pour la mise en œuvre des résolutions onusiennes sur le sujet.