Actualités

26 avril 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

RSF exige la libération immédiate et inconditionnelle du journaliste Sun Lin


看中文 Le 16 avril 2013, Sun Lin, plus connu sous le nom de plume Jie Mu, journaliste pour le site d’informations en mandarin basé à l’étranger Boxun, a été arrêté. Il est accusé d’avoir diffusé des vidéo-reportages couvrant la mobilisation qui a fait suite à l’expulsion de la fille du dissident Zhang Lin de son école. Sa détention administrative, initialement prévue pour une durée de dix jours, pourrait être prolongée le 30 avril et commuée en détention criminelle. Les forces de police l’auraient accusé d’avoir “créé une mauvaise impression à l’étranger”. “Sun Lin est un journaliste reconnu pour son professionnalisme. Il correspond régulièrement avec Reporters sans frontières, et nous a fourni des informations objectives et de grande qualité. Son arrestation est aussi inepte que les raisons qui ont été invoquées par les autorités. Sun Lin n’a fait que couvrir le harcèlement policier dont un dissident pro-démocratie et sa fille sont victimes. Si les autorités chinoises sont autant soucieuses de leur image, elles devraient d’abord s’abstenir de s’en prendre à une écolière”, a déclaré Reporters sans frontières. “Nous demandons la libération immédiate et inconditionnelle de Sun Lin”. Le 27 février 2013, le dissident Zhang Lin a été convoqué par la police de Hefei et sa fille Zhang Anni, agée de 10 ans, exclue de son école. Un comité de soutien, réclamant sa réintégration a été créé. Le 16 avril, une quarantaine de manifestants ont été arrêtés par la police à côté de l’école. Selon l’épouse de Sun Lin, Gao Xiaojun, interrogée par Radio Free Asia : “ils vont probablement modifier son statut en détention criminelle le 30 avril (...) Ces reportages vont avoir un impact pour plusieurs années maintenant”. Selon l’un de ses avocats, Sun Muqing, Sun Lin aurait été battu par la police. Les charges retenues à son encontre ne lui auraient pas été mentionnées. Il aurait donc refusé de signer son formulaire de détention. En 2008, Sun Lin avait été condamné à 4 ans de prison par le tribunal de première instance de Nanjing (Est), qui l’avait reconnu coupable d’avoir "rassemblé des foules pour causer des troubles sociaux" et "possédé illégalement des armes". Sun Lin avait alors expliqué à Reporters sans frontières avoir dénoncé des abus de pouvoir. Photo : Voice of America