Actualités

16 février 2015 - Mis à jour le 20 janvier 2016

RSF demande la restitution du contenu du tournage des deux journalistes français expulsés


Les journalistes français, Jean-Louis Perez et Pierre Chautard, qui réalisaient un reportage au Maroc, ont été expulsés de force vers la France lundi 16 février. Leur matériel leur a été confisqué. Reporters sans frontières (RSF) dénonce une censure odieuse et demande la restitution du contenu du tournage des deux journalistes.
Après l’arrestation à la Maison des droits de l‘homme à Rabat et l’expulsion vers la France de Jean-Louis Perez et Pierre Chautard, Reporters sans frontières exhorte les autorités à restituer le contenu de leur tournage et leur matériel. « Intimider des journalistes en les prenant de manière ostentatoire en filature et fouiller leur chambre d’hôtel après les avoir arrêtés sans ménagement est un procédé illégitime, déclare Christophe Deloire. L’objectif des autorités marocaines est clairement affiché : empêcher la réalisation du documentaire en question et saisir des informations sur leurs sources. Le Maroc ne peut exercer de censure sur des journalistes français qui avaient sollicité une autorisation de tournage sans obtenir de réponse. Nous demandons la restitution immédiate de leur matériel de tournage. » Jean-Louis Perez et Pierre Chautard travaillent pour l'agence Premières Lignes et réalisaient un documentaire pour France 3 sur l'économie et les droits de l’homme au Maroc.