Actualités

4 septembre 2018 - Mis à jour le 9 septembre 2018

RSF condamne l’arrestation de journalistes en Irlande du Nord

Policiers à Belfast en 2017/AFP
Reporters sans frontières (RSF) condamne l’arrestation des journalistes Trevor Birney et Barry McCaffrey en Irlande du Nord. Les deux hommes ont été arrêtés sur la base d’allégations de vol de documents confidentiels auprès du médiateur de la police d’Irlande du Nord, dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de six hommes dans le comté de Down en 1994, une affaire connue sous le nom de « massacre de Loughinisland ».

Trevor Birney et Barry McCaffrey, tous deux journalistes et producteurs de films expérimentés et maintes fois primés, ont été arrêtés à leur domicile par des policiers armés le 31 août vers 7 heures du matin, puis détenus et interrogés pendant 14 heures au poste de police de Musgrave, à Belfast. Ils ont été libérés sous caution le soir-même. La police a également perquisitionné leur domicile et un local commercial. Elle a confisqué des documents et du matériel informatique.

« L’arrestation de Trevor Birney et de Barry McCaffrey liée à des sources confidentielles utilisées dans le cadre de leur activité professionnelle nous inquiète au plus haut point. Le journalisme d’enquête servant l’intérêt public doit être protégé. Nous demandons que les charges retenues contre les deux journalistes soient abandonnées et que le matériel saisi leur soit immédiatement restitué », déclare Rebecca Vincent, directrice du Bureau de RSF UK.

Trevor Birney et  Barry McCaffrey ont notamment réalisé  en 2017 le documentaire « No Stone Unturned », qui relate le massacre de Loughinisland et la tentative de dissimulation dont la police a ensuite été soupçonnée. La société de production Fine Point Films a déposé une procédure d’urgence auprès de la Haute Cour de Belfast contestant la légalité du mandat de perquisition présenté par la police. Le matériel saisi ne sera pas examiné par la police tant que le tribunal n’aura pas rendu son avis.

Le Royaume-Uni est classé 40e sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse de RSF.