Actualités

13 novembre 2020

RSF appelle à la réouverture des bureaux de Palestine TV à Jérusalem

Après le renouvellement de l’ordre de fermeture des bureaux de Palestine TV à Jérusalem et la démission de leur correspondante Christine Rinawi, victime de pressions judiciaires, Reporters sans frontières (RSF) dénonce des mesures excessives et injustifiées et appelle à leur réouverture.

Un an jour pour jour après avoir contraint les bureaux de la chaîne Palestine TV à fermer et cesser leur activité à Jérusalem Est, le ministère israélien de la Sécurité intérieure a annoncé avoir reconduit son ordre de fermeture pour six mois supplémentaires.  Le 10 novembre 2019, les autorités israéliennes avaient ordonné la cessation des activités de la chaîne à Jérusalem au prétexte que Palestine TV a “diffusé un contenu anti-israélien et antisioniste". 


La correspondante à Jérusalem de Palestine TV, Christine Rinawi, a par ailleurs démissionné de ses fonctions, après avoir été convoquée le 10 novembre 2020  par la police israélienne pour la 8e fois en un an. Son dernier reportage  sur Saeb Erakat, le célèbre négociateur palestinien, atteint de la Covid 19 et qui avait été hospitalisé dans un hôpital israélien, avant de décéder quelques semaines plus tard, lui avait valu d’être de nouveau convoquée début novembre par la police. Soupçonnée d’avoir enfreint la décision gouvernementale d’interdiction d’exercer, la journaliste a été menacée d’emprisonnement si elle poursuivait son travail auprès de Palestine TV, qui continue d'émettre dans les territoires palestiniens depuis son siège situé à Ramallah, avant d'être remise en liberté contre le paiement d’une amende journalière de 900 dollars. Contactée par RSF, la journaliste n’a pas souhaité à ce stade s’exprimer publiquement sur les raisons exactes de sa démission. 


Les mesures d’interdiction répétées à l’encontre de Palestine TV à Jérusalem et les pressions exercées contre leur journaliste sont totalement excessives et injustifiées, dénonce la responsable du bureau Moyen-Orient de RSF, Sabrina Bennoui. Cette prolongation sans fin de la fermeture des bureaux de Palestine TV à Jérusalem sans raison évidente équivaut de facto à un ordre de fermeture définitive et arbitraire des bureaux d’une chaîne qui contribue pourtant au pluralisme des médias dans la région. RSF appelle à leur réouverture dans les plus brefs délais.”


Contacté par RSF, le ministère israélien de la Sécurité intérieure n’a pas donné suite à notre demande d’informations. 


Israël occupe la 88e place au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.