Actualités

29 mai 2017

RSF appelle à la libération immédiate du journaliste algérien Jamal Alilat

Maroc, le 29 mai 2017. RSF appelle à la libération immédiate du journaliste algérien Jamal Alilat

Le grand reporter algérien d'El Watan Jamal Alilat a été interpellé hier soir 28 mai par les autorités marocaines, alors qu'il s'était rendu dans le pays pour couvrir les manifestations qui agitent la région du Rif depuis plusieurs mois. Il a eu le droit de passer un appel ce matin. D’après nos sources, les autorités marocaines compteraient l’expulser vers l’Algérie d’ici ce soir car le journaliste n’a pas d’autorisation de tournage.


“RSF appelle à la libération immédiate et sans conditions du journaliste Jamal Alilat. Celui-ci n’a fait que son métier à un moment où le travail d’information des journalistes marocains et étrangers est essentiel pour comprendre ce qui se déroule au Rif, déclare Virginie Dangles, rédactrice en chef de RSF. Si Jamal venait à être libéré ce soir, il doit être en mesure de pouvoir continuer librement son travail d’information au Maroc. Son éventuelle expulsion au prétexte d’absence d’une autorisation de tournage constituerait une entrave à la liberté de l’information. RSF dénonce les arrestations arbitraires et expulsions répétées de journalistes étrangers au motif que les reportages qu'ils réalisent ne plaisent pas aux autorités marocaines.”


Le Maroc est 133ème au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF.