Actualités

18 juin 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

RSF adresse une lettre au roi de Jordanie sur le blocage de 300 sites d’information en ligne


Lire en arabe (بالعربية) Reporters sans frontières a adressé au roi Abdallah II de Jordanie, une lettre exprimant sa plus vive inquiétude concernant la décision administrative prise le 2 juin 2013 du blocage de l’accès à près de 300 sites d’information sur le territoire jordanien. L’organisation appelle à lever ce blocage sans délai et à abroger certaines des dispositions liberticides de la dernière loi sur la presse promulguée par décret royal en septembre 2012. Lire l’article publié par RSF sur le site wefightcensorship.org



Sa majesté le Roi Abdallah II
Palais royal
Amman
Jordanie



Paris, le 11 juin 2013


Objet : Fermeture de sites d’information


Votre Majesté, Reporters sans frontières, organisation internationale de défense de la liberté de l’information, souhaite vous faire part de sa plus vive inquiétude suite à votre décision de bloquer l’accès à près de 300 sites Internet, le 2 juin dernier. En septembre 2012, la promulgation du décret royal entérinant l’adoption du projet de loi visant à modifier le code de la presse alors en vigueur avait suscité un vif mouvement de protestation au sein de la société civile jordanienne. De nombreux journalistes et organisations de défense des droits de l’homme avaient alors estimé et estiment toujours que cette nouvelle loi restreint de manière drastique la liberté d’information, notamment pour les médias en ligne, dorénavant contraints d’obtenir une accréditation des autorités pour pouvoir rester en ligne. Par ailleurs, certaines dispositions appelées à réguler le travail des sites d’information constituent, de facto, une véritable épée de Damoclès pour les journalistes dont la ligne éditoriale est contraire à celle du gouvernement. Reporters sans frontières avait alors estimé que cette nouvelle loi mettait la Jordanie en porte-à-faux avec les standards internationaux en matière de liberté de l’information, notamment l’article 19 sur la liberté d’opinion et d’expression du Pacte international des droits civils et politiques, auquel le Royaume avait adhéré sans réserve. La récente fermeture de 300 sites Internet, grave atteinte à la liberté de l’information et manquement à vos promesses de réformes, vient confirmer nos craintes. Reporters sans frontières vous appelle à autoriser à nouveau l’accès aux sites Internet actuellement bloqués sur le territoire jordanien, et à abroger certaines des dispositions liberticides de la récente loi sur la presse, afin qu’elle garantisse la liberté d’information. Je vous remercie à l'avance pour l'attention que vous porterez à nos demandes et vous prie d’agréer, Votre Majesté, l’expression de ma très haute considération.

Christophe Deloire
Secrétaire général de Reporters sans frontières