Actualités

6 janvier 2016 - Mis à jour le 8 mars 2016

Précisions de RSF concernant le communiqué sur Yasuda


Le 28 décembre 2015, Reporters sans frontières (RSF) retirait de son site Internet un communiqué publié six jours plus tôt à propos du journaliste japonais Jumpei Yasuda, otage en Syrie depuis juillet 2015. L’organisation précisait le même jour que « la rédaction de cet article n’avait pas été conforme au processus normal » et que « les vérifications avaient été insuffisantes ».

Malheureusement, une recherche a établi que, contrairement aux règles internes de RSF, certaines informations du communiqué n’avaient été relatées que sur la foi d’une seule source, sans certitude que cette dernière détenait des informations de première main. Certaines affirmations du communiqué n’auraient pas dû être publiées.

« Au nom de RSF, je présente mes excuses les plus profondes à la famille de Jumpei Yasuda et à ses proches, aux médias et à la population japonaise », explique Christophe Deloire, secrétaire général de l’organisation.

RSF dément par ailleurs les allégations fantaisistes selon lesquelles le communiqué aurait été retiré à la demande voire sur pression des autorités japonaises.

RSF estime que l’affaire Yasuda méritait d’être portée à la connaissance du public.