Actualités

25 septembre 2018 - Mis à jour le 12 février 2019

Plusieurs organisations somment l’Arabie Saoudite de s’expliquer sur la disparition de Marwan al Muraisi

Dans une lettre conjointe, Reporters sans frontières (RSF) et cinq autres organisations demandent aux autorités saoudiennes de clarifier la situation de l’écrivain et journaliste Marwan al Muraisi, disparu depuis près de quatre mois et exigent sa libération immédiate.


Marwan al Muraisi, un écrivain et journaliste yéménite résidant en Arabie Saoudite, a été arrêté le 1er juin 2018. Sa famille, qui n’a pas été informée des raisons de son arrestation et qui ne connaît pas son lieu de détention n’a, depuis cette date,  aucune nouvelle de lui.


Selon les organisations locales de défense des droits de l’homme, l’intellectuel et journaliste-citoyen était très populaire et influent :  il était est suivi par plus de 100 000 personnes sur Twitter. Quelques tweets critiques, ainsi que sa proximité avec certains des activistes, intellectuels et journalistes arrêtés depuis l’année dernière pourraient expliquer son arrestation.


Au moins 11 journalistes et journalistes-citoyens sont officiellement détenus en Arabie saoudite, auxquels il faut ajouter plus d’une quinzaine de journalistes, professionnels ou non, détenus sans annonce officielle. Le pays figure à la 169ème place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2018.


La lettre conjointe dans sa version originale, en arabe et en anglais, signée par l’organisation pour les droits de l’homme en Arabie Saoudite ALQST,  le Centre du Golfe pour les droits de l’homme (GCHR) , English Pen, Pen International ainsi que par Index on Censorship est consultable ici.