Actualités

4 avril 2017

Ouganda : nouveau cambriolage au siège de l'Observer

Richard Kavuma, rédacteur en chef de The Observer devant les bureaux à Kampala, le 1/04/2017©Michael O'Hagan / AFP
Reporters sans frontières condamne le nouveau cambriolage ce week-end du journal indépendant The Observer et demande à la police ougandaise de faire la lumière sur ces évènements.

Pour la deuxième fois en six mois, des hommes non identifiés ont pénétré dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2017 dans les locaux du journal indépendant The Observer et ont emporté tous les ordinateurs, disques durs et serveurs du média. Les raisons de ce vol ainsi que l’identité des cambrioleurs restent inconnues à ce jour.


Dans le précédent cambriolage, qui remonte au 15 octobre 2016, une quinzaine d’ordinateurs avaient déjà été volés. Dix jours avant ce premier vol, le rédacteur en chef de The Observer avait été convoqué devant le Comité parlementaire sur les règles, les privilèges et la discipline, et avait été sommé de s’expliquer sur des articles de son journal considérés comme critiques envers le Parlement. Une enquête de police a été ouverte mais les résultats n’ont toujours pas été communiqués.


“Ce type d’attaques répétées contre un média ne peut rester impuni, déclare Reporters sans frontières, “En plus du dommage financier encouru par le journal, cela crée un climat de peur et de paranoïa au sein de la rédaction. Nous demandons à la police ougandaise de faire toute la lumière sur ces deux attaques et également de communiquer les résultats de l’enquête en cours depuis octobre, afin de clairement affirmer que ce genre d’attaques ne sont pas prises à la légère par les autorités.”

Cette dernière intrusion a été plus grave que la précédente. En plus de la salle de rédaction, chaque bureau a été cambriolé, y compris celui du directeur James Tumusiime. Tous les ordinateurs ainsi que le serveur ont également été volés. Les conditions du cambriolage sont encore floues, mais sa précision laisse soupçonner une complicité interne.


Malgré la disparition de l’essentiel de leurs outils de travail, les journalistes du Observer ont réussi à produire le numéro du lundi 3 avril 2017, non sans difficulté. L’un des rédacteurs du journal, Benon Herbert Oluka, témoigne: “j’ai déjà travaillé dans des journaux traversant de graves crises, mais sortir ce numéro a été la chose la plus difficile que j’ai faite. Mais rien ne va briser notre moral. Votre numéro du Observer sera dans les rues lundi. Ne le ratez pas! “

L’Ouganda occupe la 102e place du Classement mondial de la liberté de la presse 2016.