Actualités

28 octobre 2020

Moyen-Orient : un journaliste palestinien emprisonné par Israël après sa libération par l’Autorité palestinienne

Alors qu’il avait été emprisonné puis libéré par l’Autorité palestinienne, le Palestinien Abdulrahman Dhaher vient d’être arrêté par l’armée israélienne. Reporters sans frontières (RSF) condamne cette arrestation et demande la fin de l'acharnement contre ce journaliste.

Le journaliste et réalisateur palestinien Abdulrahman Dhaher, qui travaille au centre des médias de l’université Al-Najah de Naplouse (nord de la Cisjordanie), a été arrêté par les autorités israéliennes dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 octobre. Selon son épouse, jointe par RSF, une dizaine de soldats se sont introduits à leur domicile, demandant à voir “le journaliste connu”. Ils ont ensuite saisi sa carte d’identité et l’ont forcé à révéler le mot de passe de son téléphone. Une semaine avant son arrestation, il avait partagé sur ses réseaux sociaux un micro-trottoir qu’il avait réalisé sur l’histoire de l’occupation israélienne dans la bande de Gaza.


Abdulrahman Dhaher fait l’objet d’une enquête dont les motifs n’ont pas été révélés et se trouve actuellement au centre de détention de Huwara (au sud de Naplouse). Son avocat explique qu’il sera soumis à un interrogatoire et maintenu en détention pour une durée de huit jours reconductibles.


Le 17 août dernier, le journaliste avait déjà été emprisonné par l’Autorité palestinienne. Il avait été libéré sous caution le 21 septembre, après 35 jours de détention. Il était poursuivi pour “diffamation” en raison de ses vidéos critiques de l’Autorité palestinienne réalisées en 2014 pour la chaîne de télévision jordanienne Roya.


En l’espace de deux mois, Abdulrahman Dhaher a subi deux emprisonnements, d’abord par l’Autorité palestinienne et maintenant par les autorités israéliennes, dénonce la responsable du bureau Moyen-Orient de RSF, Sabrina Bennoui. Le voici à présent en détention sans même savoir ce qui lui est reproché. Cet acharnement exercé contre lui doit cesser !


Israël et la Palestine occupent respectivement la 88e et la 137e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2020 établi par RSF.