Actualités

22 mars 2018 - Mis à jour le 23 mars 2018

Mexique : un nouvel assassinat de journaliste au Veracruz

Le journaliste Leobardo Vázquez Atzin a été tué devant son domicile à Gutiérrez Zamora, dans l’Etat du Veracruz, la nuit du 21 mars 2018. Reporters sans frontières (RSF) exhorte les autorités à identifier les responsables et à assurer la protection de sa famille.

Le journaliste Leobardo Vázquez Atzbin, âgé de 42 ans, travaillait jusqu’à l’année dernière pour le journal Opinion de Poza Rica et administrait actuellement la page d’information Enlace Informativo Regional sur Facebook. Il a été tué par balles dans la nuit du 21 mars 2018, devant son domicile, dans la municipalité de Gutiérrez Zamora, dans le nord de l’Etat du Veracruz, considéré comme la zone la plus dangereuse du continent américain pour les journalistes.


Ana Laura Pérez, présidente du mécanisme de protection des journalistes du Veracruz (Comisión Estatal para La Atención y Protección de Los Periodistas-CEAPP), a déclaré que Leobardo Vázquez n’avait pas contacté l’organisme pour signaler des menaces. Selon les collègues du journaliste, il venait de recevoir des menaces de la part d’agents publics et s’apprêtait à porter plainte et à demander des mesures de protection.


Déjà un troisième journaliste lâchement assassiné au Mexique en 2018, la situation devient intenable pour la presse mexicaine et plus particulièrement pour celle du Veracruz, déplore Emmanuel Colombié, responsable du bureau Amérique latine de l’organisation. La justice et la police locale doivent identifier au plus vite les responsables de ce crime et assurer la protection de la famille de Leobardo Vázquez Atzbin”.


Dans son rapport “Veracruz, les journalistes face à l’état de peur”, dévoilé le 2 février 2017 RSF revient en détail sur la situation critique pour l’exercice du journalisme dans le Veracruz, sur les défaillances des systèmes de protection au Mexique, et propose une série de recommandations détaillées pour améliorer la situation.


Leobardo est le troisième journaliste assassiné en 2018 au Mexique, après Pamika Montenegro et Carlos Domínguez Rodríguez . Pamika Montenegro dirigeait une chaîne d'info satirique sur Youtube, El Sillón, dans laquelle elle tournait en dérision les agissements de la classe politique locale ; elle a été abattue dans un restaurant par deux inconnus, le 5 février 2018 dans la municipalité d’Acapulco (Etat du Guerrero). Le 13 janvier 2018, le journaliste Carlos Domínguez Rodríguez était brutalement assassiné dans le centre ville de Nuevo Laredo (état du Tamaulipas).


Le Mexique est classé au 147ème rang sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse publié par RSF.