Actualités

15 avril 2020

Mexique : un journaliste sauvagement exécuté dans l'Etat du Guerrero

Source: La Palabra del Caribe
Suite à la confirmation officielle de l’assassinat du journaliste mexicain Víctor Fernando Álvarez Chávez, RSF exhorte les autorités locales à mener une enquête exhaustive et transparente et à renforcer la protection des journalistes dans l'État du Guerrero.

Une partie du corps du journaliste mexicain Víctor Fernando Álvarez Chávez, qui avait été porté disparu le 1 avril 2020, a été identifié par la police d’Acapulco, la capitale de l’Etat du Guerrero, dans le sud du pays. Son décès a ensuite été officialisé par le Procureur de l’Etat le 11 avril 2020.


Avocat formation et journaliste, Víctor Fernando Álvarez Chávez (53 ans) était le fondateur et directeur du site d’informations locales Punto x Punto Noticias, qui était édité dans la ville d’Acapulco et pour lequel il couvrait les rubriques politiques et, occasionnellement, les rubriques policières et criminelles. Selon les informations obtenues par RSF, Víctor Fernando Álvarez Chávez avait signalé, quelques jours avant sa disparition avoir reçu des menaces, non liées à ses activités journalistiques.


Les autorités du Guerrero ne doivent négliger aucune piste dans cette affaire et identifier dans les meilleurs délais les responsables matériels et intellectuels de cette atroce exécution, déclare Emmanuel Colombié, directeur du bureau Amérique latine pour RSF. Le gouvernement d'Andrés Manuel López Obrador doit par ailleurs et de toute urgence prendre des décisions courageuses pour endiguer cette spirale infernale de violences contre la presse.”


Víctor Fernando Álvarez Chávez est le second journaliste assassiné au Mexique en 2020, après María Elena Ferral Hernández, le 30 mars dernier dans l’Etat du Veracruz. RSF a recensé 11 cas d’assassinats et un cas de disparition forcée de journalistes dans l’Etat du Guerrero depuis l’an 2000.


En 2019, dix journalistes ont été tués en lien avec leur activité professionnelle à travers le pays, l’un des plus dangereux du monde pour la profession. 


Le Mexique est classé au 144e rang sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2019 publié par RSF.