Actualités

16 décembre 2020

Mexique : un journaliste assassiné dans l’Etat de Zacatecas

Twitter
La spirale des violences contre la presse se poursuit au Mexique avec le récent assassinat du journaliste Jaime Daniel Castaño Zacarías. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités locales et fédérales à engager des mesures urgentes pour renforcer la protection des professionnels des médias dans le pays.

Le directeur du site d’information en ligne PrensaLibreMx, Jaime Daniel Castaño Zacarías, a été assassiné le 9 décembre dans la ville de Jerez (Etat du Zacatecas, centre du pays). Il travaillait également comme photographe pour la mairie de la ville.


Selon les informations recueillies par RSF auprès des confrères du journaliste et les témoignages rapportés par le quotidien La Jornada, Jaime Daniel Castaño Zacarías était parti à moto couvrir un événement pour la mairie à l’ouest de la ville. Tombant, sur le chemin du retour, sur les corps de deux hommes qui venaient d’être exécutés, il se serait arrêté pour prendre des photos des cadavres. Un individu qui était sur place lui aurait alors demandé d'effacer ses images, ce que le journaliste aurait refusé avant de quitter les lieux du crime, sur lesquels la police n’était pas encore arrivée. Quelques kilomètres plus loin, il était rejoint par une voiture dont les occupants ont tiré sur lui, le tuant sur le coup.


“Les autorités locales doivent faire toute la lumière sur l’exécution de Jaime Daniel Castaño  Zacarías, déclare le directeur du bureau Amérique latine de RSF, Emmanuel Colombié. La violence qui s'abat sur la presse mexicaine est effroyable. Nous appelons les autorités locales et fédérales à prendre la mesure de cette situation d’extrême vulnérabilité dans laquelle sont les journalistes et à faire le nécessaire pour garantir leur sécurité dans la région et le pays.”


Jaime Daniel Castaño Zacarías était un journaliste et photographe d’expérience, qui avait notamment longtemps travaillé pour le quotidien El Sol de Zacatecas. Sur PrensaLibreMx, il publiait, entre autres, des articles sur l’écologie. RSF a tenté, sans succès, de contacter le parquet local de l’Etat de Zacatecas et la Mairie de Jerez, les autorités n’ont pour l’instant fait aucune déclaration officielle sur la progression de l’enquête.


A Jerez, exécutions et kidnapping se sont multipliés depuis le mois d'août, et les conflits entre le cartel Jalisco Nueva Generacion et le celui de Sinaloa, deux des plus dangereux et influents du Mexique, y sont fréquents. Le week-end a qui a suivi l’assassinat de Jaime Daniel Castaño Zacarías, 26 homicides ont été répertoriés dans la région, dont 14 dans la ville seule. 


Au moins sept autres journalistes* ont été assassinés en lien avec leur activité en 2020, faisant de ce pays le plus meurtrier au monde pour la profession.


Le Mexique se situe au 143e rang sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2020 publié par RSF.


* Arturo Alba Medina, Israël Vázquez Rangel, Julio Valdivia Rodríguez, Pablo Morrugares, Víctor Fernando Álvarez Chávez, Jorge Miguel Armenta Ávalos et Maria Elena Ferral Hernández.