Actualités

20 août 2021 - Mis à jour le 23 août 2021

Mexique : RSF appelle les autorités à ne pas laisser impuni le meurtre du journaliste Jacinto Romero Flores

Reporters sans frontières (RSF) demande une enquête rigoureuse et indépendante après l’assassinat de l’animateur radio Jacinto Romero Flores, à Ixtaczoquitlan, dans l’État de Veracruz.

Jeudi 19 août au matin, le journaliste mexicain Jacinto Romero Flores, qui travaillait pour la station de radio Ori Estéreo 99.3 FM, basée à Orizaba, a été tué par balle. L’animateur de 60 ans était au volant de sa voiture,  dans le quartier de Potrerillo, dans la commune de d’Ixtaczoquitlan (État de Veracruz) à l’Est du Mexique, lorsqu’il a été abattu.

 

Depuis 2015, le journaliste mexicain diffusait l’émission “Un Café con El Enano con Jacinto Romero Flores” sur Facebook, dans laquelle il abordait des sujets liés à la politique, à l’insécurité et aux conditions sociales dans les municipalités de la région des Hautes Montagnes.

 

Le site d’information en ligne AvcNoticias rapporte que Jacinto Romero Flores avait reçu, en février dernier, plusieurs messages menaçants. L’un d’eux lui enjoignait “d’arrêter d’écrire de la merde” alors que le journaliste avait dénoncé des abus d’autorité présumés commis par des agents de police et des proches de fonctionnaires locaux, lors d’une fête dans la ville de Texhuacan.

 

Après ces menaces, le reporter avait demandé la protection de la Commission d’État pour l’attention et la protection des journalistes dans l’Etat de Veracruz (CEAPP). Un responsable de la CEAPP a confirmé à RSF qu’il était sous le régime de protection préventive et que son dossier était actif. Dans un communiqué le ministère de la Sécurité publique a indiqué que des opérations de recherches étaient en cours pour retrouver les assassins.

 

“L’assassinat de Jacinto Romero Flores vient à nouveau assombrir le tableau de la liberté de la presse au Mexique, moins d’un mois après l’assassinat d’un autre journaliste, déplore le directeur du bureau Amérique latine de RSF, Emmanuel Colombié. Jacinto Romero Flores, qui se savait en danger, avait pourtant demandé une protection officielle. RSF appelle les autorités à mener une enquête exhaustive, rigoureuse et indépendante afin de ne pas laisser ce crime impuni.”

 

Depuis le début de l’année 2021, au moins quatre autres journalistes ont été assassinés au Mexique : Benjamin Morales Hernández, le 2 mai (État de Sonora), Gustavo Sánchez Cabrera, le 17 juin (État d’Oaxaca), Ricardo Lopez Dominguez, le 22 juillet (État de Sonora) et Saúl Tijerina, le 22 juin (État de Coahuila).

 

Le Mexique occupe la 143e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2021 établi par RSF.