Actualités

27 février 2012 - Mis à jour le 20 janvier 2016

L’esprit de la nouvelle loi sur la presse doit être préservé.


Alors que les procès intentés contre la presse se multiplient et qu’une véritable campagne de discrédit est menée contre les journalistes, Reporters sans frontières rend public son analyse juridique de la loi sur la presse.

“Les autorités tunisiennes sont aujourd’hui les garantes de cette loi dont l’esprit libéral doit impérativement être préservé. Même s’il demeure imparfait, ce texte présente une avancée majeure qui marquera l’histoire de la Tunisie. Il doit constituer un standard minimum de protection. Toutefois, il ne pourra avoir de sens que s’il est défendu par les autorités et s’il s’accompagne d’une réforme en profondeur des systèmes judiciaire et administratif”, a déclaré Reporters sans frontières.

Cette synthèse rappelle les différentes étapes du projet de loi et en commente les différents articles. Certains, très positifs, consacrent la liberté d’expression, la répression des exactions contre les journalistes, la transparence, au pluralisme et le secret des sources. L’analyse mentionne également les dispositions présentant des difficultés et propose des recommandations.

Lire l'analyse: