Actualités

26 octobre 2021 - Mis à jour le 27 octobre 2021

Les témoignages accablants de journalistes russes : “L’Etat mène une guerre contre la liberté d’expression”

Crédit : RSF
La répression de la liberté de la presse en Russie atteint un niveau jamais observé depuis la chute de l’URSS. Trois journalistes russes témoignent pour Reporters sans frontières (RSF) de cette dégradation rapide et exposent leur vision de l’avenir du journalisme dans le pays.

Читать на русском / Lire en russe


Presque chaque semaine, des journalistes et des médias russes indépendants sont ajoutés sur la liste des “agents de l’étranger”, un statut infamant accompagné de mesures très contraignantes. C’est le cas depuis le 20 août de Roman Anine, fondateur et rédacteur en chef du site d’investigation Vajnye Istorii (“Histoires importantes"), déjà visé pour ses publications en avril dernier. Egor Skovoroda travaille lui pour un média déclaré “agent de l’étranger” le 29 septembre, le site d’information de référence sur les abus policiers et judiciaires Mediazona. Quant à la journaliste indépendante de Pskov (Nord-Ouest) Svetlana Prokopieva qui collabore avec Radio Svoboda (service russe du média américain Radio Free Europe/Radio Liberty), condamnée en juillet 2020 pour une chronique radio, elle figure sur la liste officielle des “terroristes et extrémistes”. Tous trois témoignent dans une vidéo pour RSF :

Leurs portraits figurent dans le livre intitulé Ils font vivre le journalisme en Russie!*, publié à l’occasion des quinze ans de l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, journaliste d’investigation qui a couvert la seconde guerre de Tchétchénie pour le média indépendant Novaïa Gazeta. Le lendemain de ce triste anniversaire, son rédacteur en chef historique, Dmitri Mouratov, a reçu le Prix Nobel de la Paix, qu’il a dédié aux six collaborateurs du journal tués à cause de leur travail.


La Russie occupe la 150e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2021, publié par RSF.


*Sous la direction de Johann Bihr, préface de la spécialiste de la Russie Marie Mendras et postface de la responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de RSF Jeanne Cavelier, éditions Les Petits Matins, en partenariat avec RSF, Russie-Libertés, Amnesty International France, la revue Esprit et les Nouveaux Dissidents.