Actualités

29 juin 2020

Le soutien de l’Alliance pour le Multilatéralisme au “groupe de travail sur les infodémies”

Le Forum sur l’information et la démocratie remercie les pays de l’Alliance pour le Multilatéralisme pour leur soutien massif en faveur du “groupe de travail sur les infodémies”. Lors de la réunion de l’Alliance consacrée au Covid 19, qui a réuni près de cinquante ministres des Affaires étrangères de toutes les régions du monde le 26 juin 2020, le président du Forum, Christophe Deloire, a présenté les objectifs du groupe de travail, dont le comité de pilotage est présidé par Maria Ressa (Philippines) et par Marietje Schaake (Pays-Bas).

L’Alliance se réunissait en visioconférence, sous la présidence des ministres français et allemand des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas, à l’occasion du 75e anniversaire de la Charte des Nations unies. Etaient également présents le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus, et la directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay. A l’ordre du jour, le renforcement de l’architecture multilatérale de santé et la lutte contre les infodémies.


Le président du Forum, Christophe Deloire, par ailleurs secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), a déclaré : “Notre objectif, c’est de vous fournir d’ici la fin de l’année des recommandations pour un cadre de régulation et d’autorégulation. Ces prochains mois, nous allons faire travailler des spécialistes de la technologie, des chercheurs, des juristes, sur tous les continents. Ce Forum est l’équivalent pour l’urgence démocratique de ce que le Groupe d’experts sur le climat, le GIEC, est pour l’urgence climatique”.


Les ministres se sont exprimés sur le “groupe de travail sur les infodémies” que “le Forum sur l’information et la démocratie vient de lancer dans le cadre des initiatives soutenues par l’alliance”, selon les termes de Jean-Yves Le Drian. Au cours de la réunion, plus d’une quinzaine de ministres ont déclaré attendre les recommandations du Forum, dont les ministres de la Côte d’Ivoire, du Costa Rica, de la Grèce, du Luxembourg, de l’Inde ou encore de l’Italie.


“Le Ghana salue l’Alliance d’avoir encouragé le Forum sur l’information et la démocratie à inclure le Covid-19 et l’infodémie dans son agenda de travail, a insisté la ministre des affaires étrangères Shirley Ayorkor Botchway. Le Ghana est ravi d’apporter son soutien au groupe de travail d’experts indépendants créé par le Forum et est impatient de recevoir son rapport”, a-t-elle ajouté.


La ministre coréenne Kang Kyung-wha a quant à elle appelé le groupe de travail à “guider les membres de l’alliance à travers ce nouvel univers de défis inédits.” Elle a appelé le Forum à “être ambitieux dans cet effort et à se saisir de cette crise pour traiter les différentes maladies de l’ère de la poste-vérité qui ont pénétré nos sociétés.”


    Le ministre belge des affaires étrangères Philippe Coffin a évoqué l’importance de “promouvoir les mesures de garanties démocratiques pluralistes et d’intégrité de l’information.” Il s’est engagé à appuyer les travaux du groupe de travail et à “encourager les plateformes numériques à y contribuer”.


La directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a pour sa part affirmé : “Je salue la création d’un groupe de travail sur l’infodémie dont nous attendons avec très grand intérêt les conclusions. En attachant une attention particulière à la responsabilité des grands acteurs du numérique, ce groupe traite en effet d’un sujet essentiel : la question de la transparence des algorithmes, de leur réactivité dans la modération des contenus.”