Actualités

22 avril 2011 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le corps d’un journaliste tué avec une rare violence retrouvé dans une rue de La Paz


David Niño de Guzmán, directeur de l’information de l’agence de presse Fides (Agencia de Noticias Fides ANF), la plus importante et ancienne du pays, a été retrouvé mort hier, le 21 avril 2011, à La Paz. Apparemment assassiné par un engin explosif, de façon particulièrement atroce, il avait disparu depuis le 19 avril dernier. Au matin du jour de sa disparition, des habitants auraient entendu une explosion dans le quartier où son corps a été retrouvé, a signalé le chef de la police.

Niño de Guzmán, 42 ans, marié et père de deux enfants, avait travaillé pendant 16 ans comme journaliste. Il avait aussi collaboré avec les journaux Última Hora, La Razón, El Diario et Presencia ainsi qu’avec la chaîne Canal 36-Cadena A.

Reporters sans frontières est bouleversée par ce crime violent. Nous envoyons toutes nos condoléances à sa famille, à ses proches et à ses collègues.

Les responsables de ce crime odieux doivent être identifiés et poursuivis au plus vite. Reporters sans frontières demande à ce que la piste professionnelle ne soit pas écartée.