Actualités

2 juillet 2014 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le cameraman Newton González abattu en République dominicaine


Deux individus non identifiés ont ouvert le feu sur le cameraman et responsable de publication de la chaîne Canal 25, Newton González. Ce dernier a succombé à l’attaque. Choquée par cet assassinat, Reporters sans frontières s’alarme de la soudaine recrudescence de violences à l’égard des professionnels de l’information sur l’île. L’assassinat de Newton González ne relève pas de la criminalité locale habituelle, la police ayant écarté l’hypothèse du vol. Le cameraman a été la cible de deux agresseurs non identifiés qui ont pris immédiatement la fuite. L’attaque à eu lieu en plein jour sur une avenue principale de la ville de Santiago (nord) le 1 juillet 2014. L’attaque meurtrière de Newton González survient dans un climat de violence extrême à l’égard des journlaistes en République dominicaine : agressions, menaces de mort, assassinats… La situation de la liberté de l’information sur l’île est en plein déclin. “Reporters sans frontières exhorte les autorités dominicaines à prendre toutes les mesures possibles pour trouver et traduire en justice les responsables de cette attaque, déclare Camille Soulier, responsable du bureau Amériques de l’organisation. Les causes de ce redoublement de violences qui vise les professionnels de l’information doivent également être identifiées rapidement.” Trois jours avant l’assassinat de Newton González, le journaliste du quotidien El Nacional Pedro Fernández était lui aussi la cible d’un attentat à San Francisco de Marcorís, selon le même mode opératoire. Le journaliste, qui est sorti indemne de cette attaque, avait dénoncé en janvier 2014 un plan d’assassinat fomenté à son encontre. La République dominicaine est 68e sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2014. Photo : Acento.com
Slideshow : Eldia.com