Actualités

1 juillet 2009 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le blogueur Wael Abbas interpellé au nom de la sécurité nationale


Reporters sans frontières condamne l’interpellation de Wael Abbas, le 29 juin 2009, à l’aéroport du Caire. Le blogueur égyptien revenait d’un séjour en Suède où il a participé à une conférence durant laquelle il a ouvertement critiqué le gouvernement égyptien en présence de membres du NDP (Parti national démocratique), au pouvoir. Il a été retenu une journée à l’aéroport au nom de la "sécurité nationale." "Cette interpellation est une insulte au symbole de la liberté d’expression que représente Wael Abbas. Il est considéré par la blogosphère égyptienne comme un acteur essentiel dans la société. Cet incident est un exemple de plus du harcèlement continu auquel sont confrontés les militants des droits de l’homme en Egypte. Nous demandons que tous les biens qui ont été confisqués par la police des douanes soient restitués" a déclaré l’organisation. Le 29 juin, Wael Abbas a été arrêté par la douane à son arrivée à l’aéroport du Caire. Le blogueur a fait l’objet d’une fouille au corps, ses objets personnels ont été vérifiés et certains documents en sa possession ont été photocopiés. Les dossiers relatifs à la conférence en Suède ont été saisis. Son passeport lui a été confisqué durant quatre heures et les autorités ne lui ont toujours pas restitué son ordinateur. Wael Abbas s’est fait connaître en janvier 2007 en publiant sur son blog une vidéo de violences policières subies par un jeune Egyptien. Considérée comme une preuve par la justice, cette vidéo a permis de condamner deux policiers à trois ans de prison. Reporters sans frontières rappelle que l’Egypte figure sur la liste des "ennemis d’Internet" établie par l’organisation.