Actualités

8 octobre 2019 - Mis à jour le 11 octobre 2019

La fiancée de Jamal Khashoggi invitée d’honneur de RSF au Mémorial des reporters à Bayeux

Invitée par Reporters sans frontières (RSF) à la cérémonie annuelle du Mémorial des reporters qui se déroulera à Bayeux le jeudi 10 octobre à 17 heures, Hatice Cengiz découvrira sur la stèle 2019 le nom de son défunt fiancé, l’éditorialiste Jamal Khashoggi. Organisée dans le cadre du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, cette cérémonie rendra hommage pour sa 13ème édition aux journalistes tués cette année.

Les circonstances de cet assassinat sauvage sont connues. Hatice Cengiz n’a jamais pu enterrer son fiancé, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre 2018 dans l’enceinte du consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul. Ce jeudi 10 octobre 2019, elle découvrira son nom gravé sur la stèle du Mémorial des reporters de guerre à Bayeux et prononcera un discours lors de la cérémonie annuelle organisée par RSF. 

“ L’assassinat de Jamal Khashoggi est une attaque contre tous les journalistes, contre le journalisme en général, contre le droit des êtres humains à la liberté d’opinion et d’expression, déclare le secrétaire général de Christophe Deloire. Nous sommes aux côtés d’Hatice Cengiz et de toutes ces familles qui ont eu la douleur de perdre un des leurs pour la seule raison d’avoir fait leur métier de journaliste. Leur combat pour la vérité et contre l’impunité est le nôtre.“

Présence des amis de la journaliste Lyra McKee

Cette année, des proches de la journaliste d’investigation Lyra McKee tuée dans l’exercice de ses fonctions au cours d’affrontements à Derry au Royaume Uni le 18 avril 2019, rendront hommage à la jeune femme décédée à l’âge de 29 ans.

 

La famille de Bakhtiyar Haddad,  journaliste et fixeur mort le 19 juin 2017 lors de la bataille de Mossoul, ainsi que celle de celle de Marc Filloux, journaliste français basé à Vientiane au Laos pour l'AFP, disparu au Cambodge en avril 1974, assisteront aussi à la cérémonie. 

Mexique : dix tués depuis le début de l’année 2019 

Parmi les nombreux noms de défunts gravés sur la stèle, figureront ceux de neuf journalistes mexicains, Jesús Alejandro Márquez Jiménez, Mario Leonel Gómez Sánchez, Ruben Pat, José Guadalupe Chan Dzib, Rafael Murúa Manríquez, Jesús Eugenio Ramos Rodríguez, Santiago Barroso, Telésforo Santiago Enríquez et Francisco Romero Diaz.

En 2019, au moins 10 journalistes ont été assassinés au Mexique en lien direct avec leur travail, faisant du Mexique, classé au 144e rang sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2019, le pays le plus meurtrier du monde pour la presse, loin devant l’Afghanistan et la Syrie qui comptent respectivement quatre assassinats sur la même période.