Actualités

30 août 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

La branche égyptienne d’Al-Jazeera censurée, ses locaux attaqués


Reporters sans frontières condamne avec la plus grande fermeté le raid effectué par les forces de sécurité égyptiennes dans les bureaux de la branche locale de la chaîne qatarie Al-Jazeera Mubasher Misr, au Caire, le 30 août 2013. Le matériel de production et de transmission de la chaîne, dont deux vans et quatre caméras, a été confisqué.

Cette intervention des forces de l’ordre fait suite au communiqué du ministre de l’Investissement, des Communications, des Technologies de l’Information et des Médias publié le 28 août 2013, déclarant la chaîne Al-Jazeera Mubasher Misr illégale. Celle-ci est accusée de fonctionner sans bases juridiques, d’inciter à la haine et de constituer une menace pour la sécurité nationale. Elle est depuis lors interdite d’opérer en Egypte.

Par ailleurs, Reporters sans frontières rappelle que parmi les 10 journalistes toujours détenus à ce jour en Egypte, 6 travaillent pour Al-Jazeera : Mohamed Badr (15/07), Abdallah Al-Shami (14/08) ainsi qu’une équipe de la chaine composée du correspondant Wayne Hay, du cameraman Adil Bradlow, et des producteurs Russ Finn et Baher Mohamed, arrêtés le 27 août au Caire.

Deux autres chaînes avaient elles aussi fait l’objet de raids de la part des forces de sécurité égyptiennes : la chaîne télévisée iranienne Al-Alam, le 20 juillet 2013 et le média turc Ihlas News Agency (IHA), le 20 août.