Actualités

23 août 2019

Israël : RSF dénonce l’interdiction de voyage d’une journaliste palestinienne basée en Turquie

Majdoleen Hassona devant le siège de TRT en arabe. (Majdoleen_H/Twitter)
Les services de renseignements israéliens ont interdit à une journaliste travaillant en Turquie de quitter le territoire palestinien. A défaut d’explications, Reporters sans frontières (RSF) demande la levée immédiate de cette mesure arbitraire.

Elle était venue de Turquie pour fêter l’Aïd auprès de sa famille à Naplouse, en Cisjordanie, et ne peut plus en sortir. La journaliste palestinienne Majdoleen Hassona a été interdite de voyager par les autorités israéliennes dimanche 18 août alors qu’elle cherchait à prendre l’avion pour rentrer à Istanbul, où elle travaille pour le service en arabe de la chaîne d’Etat turque TRT TV.

Contactée par Reporters sans frontières (RSF), la journaliste explique qu’elle est arrivée dans l’après-midi au pont Allenby, un poste-frontière à Jéricho, une zone en Cisjordanie où les voyageurs passent successivement par trois points de contrôle : un palestinien, un israélien et un jordanien. 

Après avoir été arrêtée par les services de renseignements palestiniens malgré l'intervention du syndicat des journalistes puis relâchée, Majdoleen Hassona arrive du côté israélien. Elle y est retenue pendant plusieurs heures, sans explication. On lui annonce ensuite qu’elle est interdite de voyager.  

"Cette interdiction de voyage est illégitime et doit immédiatement être annulée si les autorités israéliennes ne peuvent la justifier, réagit le bureau Moyen-Orient de RSF. En bloquant la journaliste en Cisjordanie, elles entravent sa liberté de déplacement et l'empêchent de reprendre son travail.

Majdoleen Hassona a fini par manquer son vol retour prévu le soir même à 22 heures à Amman, la capitale jordanienne. “Je suis arrivé seul à Istanbul”, a publié son mari Mohamad Kheiry, lui aussi journaliste palestinien à TRT, sur sa page Facebook. “Tous les jours, elle se rend auprès des renseignements israéliens pour comprendre ce qui se passe et tous les jours on lui dit de repasser le lendemain”, explique-il à RSF. 

C’est la première fois que la journaliste fait l’objet d’une interdiction de voyage. En revanche, elle a déjà été arrêtée par les organes de renseignements israéliens (mai 2014) et palestiniens (décembre 2014). 

Israël et la Palestine occupent respectivement la 88e et la 137e place au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.