Actualités

5 octobre 2021

Irlande du Nord : de nouvelles arrestations liés à l’assassinat de Lyra McKee

Photo: AFP
The Reporters sans frontières (RSF) se félicite de l’arrestation de quatre nouveaux suspects liés à l’assassinat, en 2019, de la journaliste Lyra McKee, mais déplore que justice ne soit toujours pas rendue dans cette affaire. L’organisation continue de se mobiliser pour que toute la lumière soit faite sur la mort de la journaliste et que des mesures soient prises pour améliorer la sécurité des journalistes en Irlande du Nord.

Le service de police d’Irlande du Nord (Police Service of Northern Ireland, PSNI) a confirmé que quatre hommes, âgés de 19, 20, 21 et 33 ans, ont été arrêtés, mercredi 15 septembre, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de la journaliste Lyra McKee, en avril 2019, alors qu’elle assistait à une manifestation dans le quartier de Creggan à Derry. Ils n’ont pas encore été mis en examen. Ces arrestations font suite à l’inculpation, en février 2020, de Paul McIntyre, actuellement en liberté sous caution dans l’attente du procès de l’assassinat de la journaliste.


“Nous nous félicitons de ce qui apparaît comme un progrès dans l’enquête sur l’assassinat de la journaliste Lyra McKee, déclare la directrice des campagnes internationales et du bureau Royaume-Uni de RSF, Rebecca Vincent, mais nous déplorons que justice ne soit toujours pas rendue, deux ans et demi après les faits, ce qui ne fait qu’entretenir un climat d’inquiétude pour les médias en Irlande du Nord. Nous appelons à ce que des mesures concrètes soient prises pour y assurer la sécurité des journalistes.”


A l’approche du deuxième anniversaire de la mort de Lyra McKee, en avril 2021, sa famille avait lancé un appel public lors de sa campagne pour la justice, adressant 8 000 lettres aux habitants de Derry et érigeant des panneaux incitant quiconque aurait des informations à se manifester.


RSF continue d’exprimer sa préoccupation quant au climat inquiétant pour la liberté de la presse en Irlande du Nord, qui demeure le lieu le plus dangereux pour les journalistes au Royaume-Uni, notamment pour ceux couvrant les activités paramilitaires et le crime organisé. Dans un communiqué à la suite d’une mission à Belfast et Derry en mars 2020, l’organisation a adressé une série de recommandations au gouvernement britannique visant à améliorer la sécurité des journalistes en Irlande du Nord et continue de se mobiliser pour leur mise en œuvre.


Le Royaume-Uni occupe la 33e place sur 180 pays au Classement mondial pour la liberté de la presse établi par RSF en 2021. L’assassinat de Lyra McKee a pénalisé le pays en matière de liberté de la presse, puisqu’aucun journaliste n’avait été tué dans l’exercice de ses fonctions depuis l’assassinat de Martin O’Hagan, en septembre 2001.