Actualités

25 octobre 2019

Hong Kong: RSF s’oppose à tout système centralisé d’identification des journalistes

PHOTO: PHILIP FONG / AFP
Dans une déclaration conjointe, Reporters sans frontières (RSF) et une coalition d’ONG et de médias expriment leur inquiétude face à la possible mise en place d’un système centralisé d’identification des journalistes à Hong Kong.

Dans une déclaration conjointe publiée le 19 octobre, Reporters sans frontières (RSF) et une coalition d’ONG et de médias expriment leur inquiétude concernant la possible mise en place, rapportée dans la presse en langue chinoise, d’un système centralisé d’identification des journalistes qui risque de porter un nouveau coup à la liberté de la presse à Hong Kong .


« Un système d'identification centralisé ne contribuerait pas à améliorer la sécurité des journalistes à Hong Kong mais risquerait au contraire d’être détourné à des fins de surveillance et de pression, met en garde Cédric Alviani, directeur du bureau Asie de l’Est de RSF, rappelant que « de nombreux journalistes ont déjà été victimes de violences et d’actes d’intimidation émanant des forces de l’ordre depuis le début des manifestations il y a cinq mois. »


La coalition inclut les organisations suivantes: Hong Kong Journalists Association (HKJA), Hong Kong Press Photographers Association (HKPPA), Independent Commentators Association (ICA), International Federation of Journalists (IFJ), Journalism Educators for Press Freedom , Ming Pao Staff Association, Next Media Trade Union, RTHK Programme Staff Union, CitizenNews, Hong Kong Free Press, Inmedia, Post852, Stand News.


Dans le Classement RSF de la liberté de la presse, la région administrative spéciale chinoise de Hong Kong a chuté du 18e rang en 2002 à la 73e place cette année.