Actualités

22 juin 2021

Hong Kong : RSF saisit d’urgence l’ONU pour lui demander d’agir concernant le gel des actifs d’Apple Daily et l’arrestation de ses cadres

PHOTO: ANTHONY WALLACE / AFP
Reporters sans frontières (RSF) a saisi d’urgence l’Organisation des Nations unies (ONU) pour lui demander d’agir au sujet de l’alarmante descente de police dans les locaux du quotidien hongkongais Apple Daily jeudi dernier, de l’arrestation de cinq de ses cadres et du gel de ses actifs financiers.

RSF a saisi d’urgence le 22 juin 2021, la Rapporteure spéciale de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression, Irene Khan, l’appelant à « prendre toutes les mesures nécessaires auprès des autorités hongkongaises et chinoises afin de s’assurer que les attaques contre la liberté de la presse à Hong Kong cessent et que les médias et journalistes puissent exercer librement leur mission d'information. » Cet appel fait suite à une descente de police dans les locaux du quotidien hongkongais Apple Daily le 17 juin ainsi qu’à l'arrestation de cinq cadres dirigeants et au gel des actifs du média le même jour.


« La communauté internationale doit faire davantage pression sur le régime chinois et le gouvernement de Hong Kong pour qu'ils mettent fin à ces attaques complètement injustifiées contre les médias, » insiste le directeur du bureau Asie de l'Est de RSF, Cédric Alviani. « Nous ne pouvons pas laisser Pékin faire taire l'une des dernières voix indépendantes et symbole de la liberté de la presse à Hong Kong. »


Le 17 juin 2021, environ 500 policiers ont effectué une descente dans les locaux du quotidien hongkongais indépendant Apple Daily, ont chassé les journalistes de leurs bureaux et ont saisi leurs ordinateurs, téléphones et autres appareils. Le même jour, cinq cadres dirigeants du média ont été arrêtés sous l’accusation de “complot de collusion avec des forces étrangères", un crime passible de la réclusion à perpétuité en vertu de la loi sur la sécurité nationale imposée l’an dernier par le régime chinois. Le gouvernement de Hong Kong a aussi ordonné le gel des actifs détenus par Apple Daily et sa maison mère, Next Digital, a annoncé la suspension des échanges d'actions.


Détenu depuis décembre 2020, le fondateur d’Apple Daily et lauréat du prix RSF pour la liberté de la presse 2020, Jimmy Lai, a quant à lui récemment été condamné à un total de 20 mois de prison pour avoir pris part à trois manifestations pro-démocratie “non autorisées” à Hong Kong en 2019, et fait encore face à six autres procédures, deux d’entre elles pouvant lui valoir la prison à vie. Le 28 mai, RSF avait déjà saisi d’urgence l’ONU en lui demandant de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour obtenir la libération immédiate de Jimmy Lai. 


Autrefois bastion de la liberté de la presse, Hong Kong est passée de la 18e place en 2002 à la 80e place en 2021 au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF. La République populaire de Chine stagne pour sa part au 177e rang sur 180.