Actualités

11 juin 2019 - Mis à jour le 18 juin 2019

Hong Kong: RSF et une coalition d'ONG exigent l’abandon du projet de loi d’extradition qui menace les journalistes

PHOTO : DALE DE LA REY / AFP
Reporters sans frontières (RSF), au sein d’un collectif de 73 ONG, exhorte l’exécutif hongkongais à abandonner le projet de loi qui permettrait l’extradition en Chine de journalistes et leurs sources.

Dans une lettre remise le 6 juin à Carrie Lam, cheffe de l'exécutif hongkongais, Reporters sans frontières (RSF) et une coalition de 73 ONG appellent à l’abandon immédiat du projet de loi d’extradition qui doit passer en seconde lecture ce mercredi 12 juin au conseil législatif (LegCo).


Dimanche 9 juin, un million de hongkongais, soit plus de 13% de la population, ont défilé contre ce projet qui, s’il est adopté par le conseil législatif à majorité pro-Pékin, permettra l’extradition en Chine de résidents ou de visiteurs, dont les journalistes et leurs sources. La Chine détient au moins 111 journalistes dans des conditions qui laissent craindre pour leur vie.


« Le régime chinois a montré à de multiples reprises qu'il n'avait pas besoin de motifs réels pour punir ceux qui le critiquent, rappelle Cédric Alviani, directeur du bureau Asie de l'Est de RSF. « Si cette loi entre en vigueur, il n’aura plus besoin d’enlever les personnes qu’il souhaite faire taire, car il pourra tout simplement se les faire remettre sous une fausse accusation. »


Le collectif d’ONG comprend 73 organisations dont 23 groupes de défense des droits humains : Amnesty International, Asia Monitor Resource Centre, China Human Rights Lawyers Concern Group, Chinese Human Rights Defenders, Civil Rights Observer, Committee to Support Chinese Lawyers, Covenants Watch, Hong Kong Watch, Human Rights Watch, Hong Kong Human Rights Monitor, Judicial Reform Foundation, Justice Centre Hong Kong, Lawyers' Rights Watch Canada, Leitner Center for International Law and Justice at Fordham, PEN Hong Kong, Progressive Lawyers Group, Reporters sans frontières (RSF), Taiwan Alliance to End the Death Penalty, Taiwan Association for Human Rights, The Committee to Protect Journalists, The Hong Kong Society for Asylum-seekers and Refugees, The Law Society of England and Wales, The Rights Practice.


Dans le Classement RSF de la liberté de la presse, Hong Kong a chuté du 18e rang en 2002 au 73e cette année. La Chine, pour sa part, est classée 177e sur 180.


Voir ci-dessous la lettre conjointe dans son intégralité, en anglais et en chinois.