Actualités

31 mars 2021 - Mis à jour le 1 avril 2021

Hong Kong : le calvaire judiciaire de Jimmy Lai, fondateur d’Apple Daily

PHOTO: PETER PARKS / AFP
Reporters sans frontières (RSF) détaille les sept procédures en cours contre Jimmy Lai, fondateur d'Apple Daily et lauréat du prix RSF pour la liberté de la presse 2020, détenu depuis près de quatre mois à Hong Kong et passible de la réclusion à perpétuité.

------------------------------------------------------------------------------

Actualisation - 1er avril 2021


Jimmy Lai a été déclaré coupable d’avoir "organisé et participé à un rassemblement illégal”  le 18 août 2019. Le verdict sera rendu à une date ultérieure.

------------------------------------------------------------------------------


Jimmy Lai, 73 ans, fondateur du groupe de presse Next Digital et de son quotidien-phare Apple Daily, lauréat du prix RSF pour la liberté de la presse 2020, a été l'un des premiers résidents hongkongais inculpés en vertu de la loi sur la sécurité nationale adoptée par Pékin. Détenu depuis décembre 2020 , il est aujourd’hui littéralement harcelé par la justice hongkongaise qui a lancé contre lui sept procédures différentes.


« En multipliant les accusations à l’encontre du fondateur du quotidien Apple Daily, l’exécutif hongkongais cherche à l’évidence à abattre une personnalité symbolique de la liberté de la presse », dénonce le directeur du bureau Asie de l’Est de RSF, Cédric Alviani, qui appelle à « mettre fin à ce calvaire judiciaire en abandonnant toutes les charges qui pèsent contre Jimmy Lai et en le libérant immédiatement »


Sept procédures iniques et arbitraires 


1- « Conspiration en vue de collusion avec les forces étrangères » 

  • Peine maximale : perpétuité (en vertu de la loi chinoise sur la Sécurité Nationale)
  • Motif : a fait des commentaires politiques lors d'entretiens avec la presse étrangère et sur les réseaux sociaux
  • Libération sous caution : refusée à trois reprises
  • Date de début du procès : 16 avril 2021

2- « Fraude »

  • Peine maximale : 14 ans de prison
  • Motif : a prétendument violé le contrat de bail foncier du siège social d'Apple Daily
  • Libération sous caution : refusée
  • Date de début du procès : 16 avril 2021

3- « Complot pour aider un délinquant » 

  • Peine maximale : 10 ans de prison
  • Motif :  a prétendument aidé un activiste hongkongais à fuir vers Taiwan
  • Date de début du procès : inconnue (Jimmy Lai a officiellement été arrêté le 16 février mais il n’est pas encore formellement inculpé).

4- « Organisation et participation à un rassemblement non autorisé »

  • Peine maximale: 5 ans de prison
  • Motif : a participé à une manifestation pro-démocratie le 18 août 2019
  • Date de début du procès : le procès a commencé le 16 février  2021 et le verdict est en attente.

5- « Participation à un rassemblement non autorisé »

  • Peine maximale : 5 ans de prison
  • Motif : a participé à une manifestation pro-démocratie le 31 août 2019
  • Date de début du procès : 7 avril 2021

6- « Organisation et participation à un rassemblement non autorisé »

  • Peine maximale : 5 ans de prison
  • Motif : a participé à une manifestation pro-démocratie le 1er octobre 2019
  • Date de début du procès : 17 mai 2021

7- « Incitation à participer à un rassemblement non autorisé »

  • Peine maximale : 5 ans de prison
  • Motif : a prétendument appelé à participer à une manifestation pro-démocratie le 4 juin 2020
  • Date de début du procès : 11 juin 2021


Autrefois bastion de la liberté de la presse, la région administrative spéciale de Hong Kong a connu un recul dramatique depuis sa rétrocession à la Chine, passant du 18e rang à la création du Classement mondial RSF de la liberté de la presse en 2002 à la 80e place cette année. La République populaire de Chine stagne pour sa part au 177e rang sur 180 pays et territoires évalués.