Actualités

29 juillet 2020 - Mis à jour le 6 août 2020

#FreeKhaled : création du comité de soutien international à Khaled Drareni

Des consoeurs et confrères, personnalités des arts et des lettres et amis du journaliste Khaled Drareni, détenu en Algérie depuis le 29 mars, annoncent la création d’un comité de soutien international. Ce dernier s'est réuni pour la première fois le jeudi 23 juillet 2020, afin de déterminer les premières actions à mener.

Khaled Drareni est incarcéré depuis quatre mois pour avoir exercé son métier en toute indépendance. Depuis son incarcération, la mobilisation pour obtenir sa remise en liberté s'est amplifiée en Algérie, au Maghreb et dans le reste du monde. Le 23 juillet, des consoeurs et confrères, personnalités et amis du journaliste se sont réunis virtuellement pour lancer son comité de soutien. 

Plusieurs organisations et associations internationales sont représentées au comité : Article 19, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), la Fédération Africaine des Journalistes (FAJ), Human Rights Watch, Index on Censorship, International Press Institute (IPI), l'Organisation nationale des Journalistes d'Investigation de Côte d'Ivoire, le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), l'Union internationale de la presse francophone (UPF). Ce comité aura pour vocation d’amplifier la mobilisation de l’opinion publique. 


Correspondant de Reporters sans frontières (RSF) et de TV5 Monde en Algérie, directeur du site d’information Casbah Tribune, Khaled Drareni risque jusqu’à 10 ans d’emprisonnement pour “incitation à attroupement non armé et atteinte à l'intégrité du territoire national”. Son arrestation est intervenue dans un contexte de multiplication des attaques contre les journalistes dans le pays. 


Le 30 avril, plusieurs organisations non gouvernementales  et associations internationales et algériennes avaient lancé un appel, exhortant les autorités algériennes à libérer Khaled Drareni et à mettre fin au « harcèlement ciblé des médias indépendants ». Le 6 juillet, le journaliste a été renvoyé devant le tribunal correctionnel. Son procès est fixé au 3 août 2020 au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.


Liste des personnalités membres du comité de soutien 


  • Lahouari Addi, sociologue et politologue, Algérie
  • Meziane Abane, journaliste, fondateur du média en ligne l'Avant-Garde, Algérie
  • Pierre Audin, professeur, fils de Maurice Audin, militant anticolonial, France  
  • Sami Boukhelifa, journaliste, France 
  • Jérôme Bouvier, journaliste, fondateur des Assises du journalisme, France
  • Jean-Pierre Constantin, Ombudsman, France 
  • Michel Cormier, journaliste indépendant, Canada
  • Can Dündar, journaliste, Turquie
  • Mohamed Fadhel Ben Mahfoudh, avocat, Prix Nobel de la paix, Tunisie
  • Faouzia Ghiloufi, journaliste, Tunisie
  • Scott Griffen, directeur de l’International Press Institute (IPI), Autriche
  • Seriba Kone, journaliste, Côte d'Ivoire 
  • Jean Kouchner, journaliste, France
  • Françoise Joly, directrice de l'information de TV5 Monde, France
  • Nacer Kettan, président fondateur de Beur FM, France
  • Bernard de La Villardière, journaliste, France
  • Zara Nazarian, secrétaire générale de l'UPF, France
  • Christine Ockrent, journaliste, France
  • Edwy Plenel, journaliste, fondateur de Mediapart, France


Liste des organisations membres du comité de soutien 


  • Article 19, Royaume-Unis 
  • CPJ (Committee to Protect Journalists), Etats-Unis
  • Fédération africaine des journalistes (FAJ)
  • Human Rights Watch, Etats-Unis
  • Index On Censorship, Royaume-Uni
  • Organisation nationale des Journalistes d'Investigation de Côte d'Ivoire, Côte d'Ivoire
  •  Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Tunisie 
  • Union international de la presse francophone (UPF)