Actualités

8 octobre 2020

Elections présidentielles en Guinée et Côte d’Ivoire : des formations RSF à destination des journalistes

Capture d'écran. Photo de famille des participants à l'atelier de Conakry, en Guinée
A l’approche des élections présidentielles en Guinée et en Côte d’Ivoire, Reporters sans frontières (RSF) a organisé des ateliers en partenariat avec des organisations locales pour faciliter la couverture des scrutins et limiter les risques de violence à l’encontre des journalistes.



Alors que les électeurs de Guinée et de Côte d’Ivoire s’apprêtent à se rendre aux urnes respectivement le 18 et le 31 octobre prochains pour élire leur prochain président, RSF, en partenariat avec des organisations locales, a mis en place des ateliers dédiés à la formation des journalistes en période électorale.


En Guinée, une vingtaine de médias originaires de Conakry, la capitale, et de l’intérieur du pays ont suivi  la formation “Rôle et responsabilité des médias”, qui était axée sur la couverture des élections, les 14, 15 et 16 septembre dernier  en partenariat avec l’Alliance des médias pour les droits humains en Guinée (AMDHG). 


En Côte d’Ivoire, la formation a eu lieu à Grand-Bassam les 14 et 15 septembre dernier, en partenariat cette fois avec l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI). Intitulée « Formation des journalistes à la couverture électorale », elle a rassemblé une cinquantaine de journalistes politiques et de rédacteurs en chef.


“Trop souvent les élections sont marquées par des violences à l’encontre des journalistes, déplore le directeur du bureau Afrique de l’Ouest de RSF, Assane Diagne. Tout doit être fait pour assurer leur sécurité et permettre une couverture journalistique professionnelle de ces grands moments démocratiques que sont les élections. Si les candidats et leurs partisans doivent veiller au respect de la liberté de la presse, mieux formés aux processus électoraux, et notamment au cadre juridique, les journalistes peuvent aussi mieux se protéger des tensions politiques. C’est tout le sens de ces formations que RSF organise avec ses partenaires locaux. ” 


La Guinée et la Côte d’Ivoire occupent respectivement la 110e et la 68e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi en 2020 par RSF.