Actualités

6 janvier 2003 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Deux journalistes maliens interpellés pour avoir filmé une expulsion à l'aéroport de Roissy


Reporters sans frontières proteste contre l'interpellation de deux journalistes maliens à l'aéroport de Roissy, le 30 décembre 2002. Youssouf Touré, journaliste à la télévision nationale malienne (ORTM), et Boubakar Diallo, son cameraman, ont été interpellés pour avoir filmé l'expulsion de Maliens en situation irrégulière dans un avion de la compagnie Air France, encore au sol à l'aéroport de Roissy. "Les deux journalistes interpellés par la police n'ont fait que leur métier en tentant de nous informer sur des pratiques inacceptables de la part de la police française", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières, dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. "Nous vous demandons de réviser la loi interdisant de filmer ou de prendre des photographies dans les zones réservées, afin qu'elle ne serve pas de prétexte pour entraver la liberté d'informer", a-t-il ajouté. Les journalistes maliens se trouvaient dans un avion à destination de Bamako quand ils ont été témoins de violences de la part de policiers français contre des Maliens qui refusaient leur expulsion. Youssouf Touré a demandé à son cameraman de filmer les policiers brutalisant un Malien, menotté à l'arrière de l'appareil. Les policiers ont fait descendre les journalistes de l'avion, avant de confisquer le film et de les interpeller pour avoir "filmé dans un avion et entravé la circulation aérienne". Ils ont été retenus pendant deux heures et demie, puis remis en liberté suite à l'intervention de l'ambassade du Mali à Paris. Le film confisqué n'a toujours pas été restitué.